La LPO PACA s’oppose au passage d’une ligne THT de 225 000 volts dans le massif des Ecrins (Hautes-Alpes)

Au vu d’une Déclaration d’Utilité Publique qui prévoit le passage d’une ligne Très-Haute-Tension de 225 000 volts dans le massif des Ecrins, la LPO PACA s’oppose à ce projet entre Serre-Ponçon et l’Argentière et a engagé un recours contre celui-ci. En effet, ces nouvelles infrastructures de RTE en Haute-Durance dégraderont des espaces naturels dont plusieurs sont identifiés comme remarquables pour leurs intérêts environnementaux : 3 sites Natura 2000 (ZSC Piolit – Pic de Chabrières, ZSC Steppique durancien et queyrassin et la ZPS Les Ecrins) ainsi que la zone périphérique du Parc National des Ecrins.


Des enjeux identifiés mais qui n’ont pas été considérés par le projet de la THT

Dès les premiers échanges avec RTE en 2010, puis lors des expertises écologiques, menées dans le cadre des Etudes d’Impacts et des Evaluations Appropriées d’Incidences Natura 2000, et enfin lors des enquêtes publiques, la LPO PACA a interpelé RTE sur les enjeux portant sur les espèces animales et végétales impactées.

  • Le site Natura 2000 « Piolit – Pic de Chabrières » est un site de moyenne montagne composé de forêts mésophiles de hêtraie-sapinière, de pré-bois de mélèzes, de milieux ouverts (pelouses et prairies, landes), de falaises et éboulis. Il s’agit d’un site naturel à vocation agricole, forestière et touristique.
  • Le site « Steppique durancien et queyrassin » abrite une végétation particulière qui s’apparente à celle des steppes d’Europe centrale. Il concerne les fonds de vallées de la Haute-Durance et du Guil, regroupant la grande majorité des infrastructures et activités humaines permanentes. De part sa position en fond de vallée, le projet peut difficilement éviter le site Natura 2000 « Steppique durancien et queyrassin », mais l’enfouissement de la ligne sur des emprises déjà anthropisées aurait été nécessaire a minima sur le site.
  • La ZPS Les Ecrins est une zone de haute montagne à dominante cristalline : l’essentiel du territoire est compris dans les étages de végétation du subalpin au nival. Cependant des petites parties forestières, de bocage d’altitude, de prairies de fauche et de lacs et zones humides apportent des éléments de diversité intéressants. L’ensemble est globalement peu perturbé par les activités humaines. On relève la présence d’espèces typiquement montagnardes : Aigle royal, Vautour fauve, Gypaète barbu, Hirondelle de rochers, Chocard à bec jaune, Pipit spioncelle, Accenteur alpin, etc.

La jurisprudence du projet de la THT Boutre-Broc-Carros non considérée par RTE

La LPO PACA avait en 2006 contribué à l’Annulation des arrêtés par le Conseil d’Etat qui autorisaient la construction d’une ligne à très haute tension (400 000 volts) à travers le Parc naturel régional du Verdon. Le conseil d’Etat avait décidé d’annuler les décrets d’utilité publique et de dérogation à l’enfouissement. Il avait considéré que les sites du Verdon et le Parc naturel régional constituaient des espaces naturels remarquables qui devaient être protégés particulièrement par l’application de la désignation des sites Natura 2000 du plateau de Valensole, du lac de Sainte-Croix et des gorges du Verdon. Le Conseil d’état avait jugé « […] que l’arrêté attaqué est contraire aux prescriptions du code de l’environnement assurant la protection du réseau Natura 2000 […]. L’entreprise RTE connaissait donc cette jurisprudence qu’elle aurait pu exploiter au profit d’un aménagement plus favorable à l’environnement.

En conclusion

Même si le programme de RTE, tel qu’il a été conçu, aurait pu apporter une amélioration notable avec 200 km de réseau aérien supprimés particulièrement la ligne à 150.000 volts entre Serre Barbin (Monêtier-les-Bains) et Valloire en Maurienne, il n’en demeure pas moins que la LPO PACA regrette que pendant les six années d’élaboration de ce projet, RTE et ses bureaux d’études n’aient pas davantage pris en compte l’intégrité du massif des Ecrins. Ces raisons justifient notre recours contre la Déclaration d’Utilité Publique.

Pour en savoir davantage :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.