brame du cerf

samedi 30 septembre nous arrivons un peu après l’heure au rendez-vous de 12 h 30, mais il y avait tant de paysages à voir.

Alors premier pique-nique, que nous commençons en attendant une voiture qui s’est trompée de lieu de rendez-vous

Nous sommes enfin les 12 prévus


Grande balade pour rejoindre Amen,

que nous n’atteindrons jamais par manque de temps et un dénivelé certain assez fatiguant. Nous pouvons entendre au loin plusieurs brames de cerf.
Dans la descente nous découvrons un lièvre variable mort sur la route, sans doute heurté par un des vététistes que nous avions vu descendre, il n’y a pas que sur les routes que les animaux se font écraser.

nous voilà de retour aux voitures et un cake énergétique nous attend qui est vite mangé car nous sommes pressés par le temps.

Nous prenons une piste et la nuit tombe assez vite, arrivé dans un hameau le garde de la réserve contacté auparavant par Nicolas nous donne les derniers renseignements pour arriver au point d’écoute. Là, une maison inoccupée, mais dont le propriétaire a laissé une table et des chaises dehors, nous permet de faire notre repas du soir en commençant par le punch de Fred (qui une fois de plus n’est pas là) et  nous ouvrons un chateau  » Laforêt » puisque nous y sommes.

Au moins une dizaine de cerfs ( difficile à dénombrer) brament dans toutes les directions et notamment un par très loin, même très près, on a eu même l’impression qu’il allait apparaître dans la clairière où nous étions. Des chouettes hulottes se joignaient de temps en temps au concert. Nous sommes restés un long moment allongés sur l’herbe à écouter.

Il est temps d’aller se coucher, alors direction Villeplane et son écogîte. Une yourte pour deux et dortoir pour 6 personnes et une chienne ( qui a été très tranquille mais qui ronfle énormément !)

Petit déjeuner avec confiture Carrefour, miel EU, le pain devait être du coin !

tiens un truc qui passe Départ du gîte, peut-on faire confiance à Joseph pour trouver la borne 7 ?

On a trouvé la borne 7 et pris la direction du point sublime, dernier pique-nique le chemin est aisé avec de beaux points de vue le périple se complique, deux jeunes filles   en service civique comme ambassadrices pour la Réserve naturelle régionale des Gorges de Daluis font leur apparition , Joseph qui n’a pas pris la laisse du chien part précipitamment et quelques instants plus tard c’est Eudjia qui part car elle a ramassé quelques herbes. On arrive au point 7 , mais il manque Eudjia, Joseph part à sa recherche et revient en disant que des promeneurs l’avait croisée, mais elle descendait vers le pont. On la récupère au pont  et on prend le chemin du retour sans oublier de faire un pèlerinage .et puis pourquoi pas aller saluer les vautours j’allais oublier le diablotin  ( Empuse pennée )mais il est si discret.

Un super Week-End

pour plus d’infos :  http://paca.lpo.fr/protection/espaces/reserve-naturelle-regionale-des-gorges-de-Daluis

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.