Lieurette en juin

Nous sommes 15 en ce samedi 15 juin à 10h, pour la traditionnelle visite de la Lieurette pilotée par Christine et Joseph.

Christine maitrise son sujet en décrivant :

Ce qu’est une zone humide

Depuis quand le statut existe, Convention de Ramsar

Quel terrain peut être déclaré zone humide ?

Qu’y trouve-t-on (faune et flore) ?

Quelle utilité et quelle importance pour la biodiversité et pour l’être humain ?

Comment protéger cet espace sensible ?

Cet exposé se fait près du panneau LPO au début du chemin, quelques passereaux volettent rapidement d’une branche à l’autre .

En fait, les plans d’eau et les roubines sont à sec, par contre les plantes ont bien poussé (certains chardons font 2 mètres de haut)

La météo a bien profité aux 2 « pruniers sauvages » qui portent au moins 50 kg de fruits.

Arrêt au pied de l’hôtel à insectes (lequel est totalement inaccessible).

Un peu plus loin un creux au pied d’un arbre et l’herbe aplatie font penser à un habitat, personne ne se propose pour aller voir de tout près..

Arrivée au bord de la Sauveuse, une vingtaine de choucas s’égaient avec force cris, nous longeons la rive droite en direction du Roubaud, herbes, fleurs, chardons, ronces rendent la progression très difficile.

Arrivée au contact du Roubaud même constatation, la rive n’a pas été fauchée depuis « belle Lieurette ».

Apres quelques dizaines de mètres le long du Roubaud, où l’on voit quelques poissons de belle taille, un passage permet au groupe de revenir dans le pré en contre bas, puis au parking

Deux irréductibles continuent sur la rive du Roubaud jusqu’aux arbres où se trouve le passage permettant de revenir vers « le projet de mare, puis au parking.

Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.