Comptage des nids de Goélands sur l’île du Grand-Rouveau

Le Conservatoire du Littoral a confié la gestion de la restauration écologique
de l’Île du Grand-Rouveau à la Ville de Six-Fours-les-Plages. 
C’est dans ce cadre que Mme Paule Zucconi-Gil, Garde du Littoral,
avait déjà invité le Groupe Littoral Ouest Varois à participer

Pour la campagne 2017, nous sommes sept membres du Groupe à répondre à l’invitation de Paule Zucconi-Gil : Francine, François-Marie, Henri, Jean Claude, Jean Daniel, Pierre, et Guy.

Au matin du lundi 3 avril, nous nous retrouvons au Port de la Coudoulière.
Et c’ est par un temps magnifique que M. Claude Maire, Garde du littoral,
nous conduit sur l’île à bord du Collégiale II.

A l’approche de l’île, les Goélands Leucophées sont bien au rendez-vous.

Phare de l’île du Grand-Rouveau

Une fois sur la terre ferme, nous allons au refuge en contrebas du phare pour écouter Paule nous donner les détails du protocole de recensement : nous devrons avancer en lignes espacées, et parcourir huit secteurs prédéterminés couvrant la totalité de l’île.  Pour chaque nid rencontré, nous noterons sa présence dans le secteur, ainsi que le nombre d’œufs présents.  En outre, on devra y déposer (délicatement) quelques pâtes alimentaires crues afin que d’autres observateurs éventuels sachent que ce nid à déjà été enregistré.

Nous nous divisons en deux sous groupes qui partent en sens inverse faire le tour de l’île et couvrir tous les secteurs

 

Et voici un nid qui va bientôt recevoir des pâtes!

Nous en profitons pour observer les autres oiseaux de l’ile.
Les Corneilles noires semblent avoir des relations de bon voisinage avec les goélands.

Et les Pouillots Fitis, plutôt familiers, nous amusent avec leurs acrobaties.

Nous observons aussi des Fauvettes à tête noire, des Geais des Chênes,
et nous entendons chanter des Fauvettes mélanocéphales.

 

Notre activité de comptage ne nous empêche pas d’apprécier l’abondante biodiversité de l’île.
Cette richesse à été favorisée par les campagnes d’arrachage de griffes de sorcières organisées
par le Conservatoire du Littoral depuis plusieurs années. 

 

 

Belle Dame
Tircis


De nombreux
 lézards des murailles fuient à notre approche.

En fin de matinée, nous retournons au refuge pour consolider nos informations. Au total nous recensons 189 œufs sur 82 nids occupés, une diminution significative par rapport à l’année précédente.

Puis, nous dégustons l’excellent repas que Paule avait préparé,

avec le spectacle d’un Pouillot Fitis qui volette d’arbre en arbre autour du refuge

Paule nous annonce aussi le lancement prochain d’une campagne de dératisation par pièges mécaniques. Nous ne manquerons pas d’être présents.

Mais, comme toutes les bonnes choses ont une fin, nous devons dire au revoir à nos amis les Goélands,..

et retourner au Port de la Coudoulière,..

en nous promettant de revenir pour participer aux prochaines actions en faveur de la biodiversité de l’île du Grand-Rouveau.

Un grand merci au Conservatoire du Littoral, et en particulier à Paule Zucconi-Gil pour son action en faveur de l’écologie, et pour nous avoir permis de participer à cette magnifique journée!

  • Photos de Henri, François-Marie et Guy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.