INAUGURATION DU REFUGE DU PRE-SANDIN A TOULON

20160604_0170

A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, et, dans une ambiance fort sympathique, le 4 juin dernier, a eu lieu à Toulon, sous le soleil, l’inauguration du 1er refuge LPO signé avec la ville :  LE PARC DU PRE-SANDIN.

sandin_20151202

 

Situé en ville, dans le quartier de Saint Jean du Var, le Parc du Pré-Sandin est le vestige d’une grande propriété qui englobait jadis une partie du lycée Saint Paul, le terrain du central Télécom et l’autoroute jusqu’à la rivière de l’Eygoutier (rivière des amoureux). Il a été acheté par la ville en 1974 et aménagé en jardin public entre 1988 et 1992, avec la création d’un plan d’eau au sud.

Une « cérémonie » bien réussie puisque plus de 150 personnes ont assisté à l’évènement.

Le public était varié : des riverains curieux et intéressés, des citoyens amoureux de la nature, des sympathisants LPO et bien sûr, de nombreux élus et techniciens de la ville et de l’aire toulonnaise.

 Découverte du panneau par Christine Pagany-Bezy, adjointe déléguée au développement durable et par Gilles Viricel, notre président.

 Aujourd’hui, ce sont 2 ha d’espaces verts urbains qui sont labellisés Refuge LPO avec l’espoir partagé de la mise en place d’un réel partenariat en vue d’autres actions concrètes pour faire rimer biodiversité et proximité à Toulon.

Puis une agréable promenade guidée par Gilles Viricel, dans ce jardin qui abrite de magnifiques arbres centenaires comme ces platanes aux troncs énormes de 3 à 4 m de circonférence, ces magnolias de belle taille, ces micocouliers, ces saules pleureurs, ces frênes et autres figuiers aux troncs tourmentés.

 

Le Parc héberge quelques espèces de basse-cour et d’agrément comme la Ouette d’Egypte, le Cygne noir, le Dendrogyne à ventre noir, des Dindons, des Paons, des Coqs et des Poules.

Il accueille aussi des oiseaux libres, nicheurs, hivernants ou migrateurs :

20160604_017125 espèces ont déjà été recensées sur le site  :  Des passereaux : Mésanges charbonnières et Mésanges bleues, Pinsons des arbres, Chardonnerets élégants, Rougequeues noirs, Bergeronnettes grises, Bergeronnettes des ruisseaux, Moineaux domestiques, Verdiers d’Europe, Pouillots véloces, Serins Cini, Merles noirs, Rougegorges familiers, Fauvettes à tête noire, Corneilles noires, Pies bavardes,  et autres…

Des laridés : Goélands leucophées, Mouettes rieuses. Des rallidés comme la Gallinule poule d’eau, des rapaces comme l’Epervier d’Europe, et parfois brièvement, un limicole en migration, le Chevalier guignette.

14 espèces de rhopalocères ou papillons de jour ont pu y être observées.

Et, également 14 espèces d’odonates ou libellules grâce à la présence de l’eau et d’un bassin tout au fond du Parc. Voir le super livret réalisé par Olivier Reisinger en suivant le lien →

→ Laisser des parterres de végétation spontanée, favoriser les fleurs riches en pollen et nectar.→Préserver les vieux arbres et les souches qui jouent un rôle essentiel dans l’équilibre écologique, des gestes simples et du bon sens pour préserver la Nature.

Un plan de gestion prenant en compte cette biodiversité est en cours d’élaboration.

Et un grand merci à toutes celles et ceux qui, depuis de nombreux mois, ont travaillé sur ce projet : Olivier, Norbert, Marion de la LPO PACA, Fanny Renaud, Christine Pagani-Bézy, les  personnes des espaces verts et les autres que je n’ai pas nommées. Merci à Gilles Viricel pour cette intéressante visite commentée 😀

Les festivités se sont ensuite poursuivies par un buffet offert par la mairie, et à 15h, par une sortie d’observation des Libellules organisée par Olivier.

Un super programme donc !

A suivre…

Katherine

19/06/2016

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *