PROJET JEUNESSE L ANIMAL EN VILLE CHOUETTES ET HIBOUX

Dans le cadre du projet jeunesse d’actions 2018 développé par la Mairie de Toulon, dont le thème est « la place des animaux dans les centres urbains », et, parmi les sujets qui ont pu être proposés, c’est sur celui « des Chouettes et des Hiboux » que les classes de CM1 et CM2 du centre de loisirs Jean Aicard ont choisi de s’investir.
L’aboutissement du projet sera, en juin, la création d’un « Guide des animaux pour les enfants ».
A cet effet, tous les enfants des centres feront une illustration et écriront un texte.

11 centres de loisirs = 11 pages pour le guide.

Le 21 février, au sein du centre de loisirs Jean Aicard, c’est une vingtaine de jeunes (8/10 ans) qui a donc découvert la vie secrète de ces oiseaux de nuit captivants par un diaporama présenté par Katherine.
De grands yeux immobiles, une ouïe surdéveloppée, des cris perçants, un plumage doux, mais de puissantes serres et un bec crochu … le grand mystère de la nuit et des créatures qui la peuplent.
Attentifs et curieux, les jeunes ont pu cerner leur mode de vie, leur habitat, leur rôle dans la nature, les services rendus par ces oiseaux, les dangers qui les menacent, et bien sûr, les moyens qui peuvent être mis en œuvre pour les protéger.

Sylvia avait apporté pour l’occasion, quelques boulettes de régurgitation, ce qui a permis de mieux comprendre la chaîne alimentaire et le régime alimentaire de ces oiseaux qui ne peuvent pas digérer les plumes et les os de leurs proies.

Le 14 mars, c’est dans le Parc du Pré-Sandin, Refuge LPO, que cette petite équipe s’est retrouvée pour observer sur le terrain toute cette biodiversité dont nous avions parlé quelques semaines auparavant en classe, cette nature souvent ignorée et pourtant bien présente à nos côtés en milieu urbain.

 


Pierre a fait découvrir aux enfants diverses espèces d’oiseaux présents ce jour dans le Parc : le rougegorge, le rougequeue noir, le grimpereau des arbres, les corneilles, les pies, les pigeons, les goélands leucophées …

et bien sûr parlé des Chouette hulotte, effraie… et des endroits où elles peuvent nicher.

Sylvia leur a demandé de trouver les nichoirs installés dans les arbres, en expliquant quel oiseau pouvait bien venir y faire son nid.
Ici des nichoirs pour les mésanges,
Ici pour la chouette hulotte,
Ici pour la chauve-souris,

Et puis, l’eau, ces petits canaux, ces bassins où ont été répertoriés 16 espèces de libellules. Bref une nature urbaine riche, discrète mais fragile qu’il faut préserver.

Une matinée ensoleillée bien sympathique, et, on l’espère enrichissante pour ces jeunes.
Une suite est à envisager avec le centre et la mairie.

Un article a été publié dans Var Matin         http://www.varmatin.com/vie-locale/l-interet-des-enfants-pour-la-vie-des-animaux-dans-les-centres-urbains-215578

Katherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *