BILAN 3 ANS DE PROTECTION DES NIDS DE MARTINETS A TOULON

LES MARTINETS A TOULON
① Les 3 espèces présentes.
② Bilan des 3 campagnes de recensement des sites de nidification (2015/2016/2017)
③ Les chantiers et les nichoirs artificiels posés.
④ Quelques conseils.

① TROIS ESPECES SONT PRESENTES A TOULON.

● Le Martinet noir (Apus apus), en ville.

● le Martinet pâle (Apus pallidus), en ville.

● Le Martinet à ventre blanc (Apus melba) plutôt en milieu rocheux comme les falaises du Faron. De plus en plus présent en milieu urbain mais pas à Toulon.

MODE DE VIE

Le Martinet est un oiseau particulier dont le mode de vie est surprenant.
Toute sa vie se passe dans le ciel, il s’y nourrit en gobant des insectes, il boit en survolant en rase mottes une pièce d’eau et en écopant l’eau dont il a besoin, il dort en volant à 3000 mètres d’altitude. Seuls les adultes reproducteurs se posent le temps de pondre et d’élever leurs progénitures.
Atteignant une vitesse de 200 km/h s’il est menacé, arrivant dans sa cavité de nidification à plus 60 km/h, on peut dire que le Martinet est une machine à voler parfaite, Michelet le décrivait même comme « l’oiseau par excellence ».

Le Martinet est un oiseau migrateur qui hiverne en Afrique.
Il niche et élève ses petits chez nous pendant l’été, voir ci-dessous pour les dates.

Martinet noir  : AVRIL à FIN JUILLET
Martinet pâle  : AVRIL A FIN SEPTEMBRE/MI-OCTOBRE

Le Martinet noir a une ponte (2/3 œufs) vers le 15 mai et quitte notre région fin juillet.
Le Martinet pâle a deux pontes, vers le 15 mai et vers le 15 août. Il repart en Afrique fin septembre, début octobre.

Les Martinets noir et pâles nichent dans de petites cavités de nos immeubles : trous de boulin, arrières de gouttières, coffrages de stores, dessous de tuiles… toutes fissures d’un mur délabré peut leur convenir.

La plus grosse menace qui pèse sur l’espèce actuellement, c’est la disparition progressive de ses sites de nidifications car les travaux de ravalement de façades, de restauration et de rénovation des vieux quartiers font malheureusement disparaître les anfractuosités qui lui sont nécessaires pour nicher. De plus, les matériaux modernes rendent souvent les nouveaux bâtiments hostiles et inhabitables pour les espèces cavernicoles comme le Martinet.

QUE FAIRE ?
Si on ne peut aider le Martinet à vaincre tous les périls qu’il rencontre durant sa vie, ses voyages, ses migrations, on peut au moins participer à sa sauvegarde en maintenant ses sites de nidification, ou en en créant de nouveaux, et/ou en installant des nichoirs artificiels, sans pour cela déployer des moyens exceptionnels ni des surcoûts importants.

② BILAN DE 3 ANNEES DE RECENSEMENT DES NIDS : PRES DE 1000 SITES DE NIDIFICATION LOCALISES A TOULON.

2015 → (du 21 mai au 11 juillet) → 15 sorties publiques (26 observateurs) 250 heures d’observation.
2016 → (du 23 mai au 11 juillet) → 15 sorties publiques (29 observateurs) 240 heures d’observations.
2017 → (du 1er juin au 13 juillet) → 15 sorties publiques (21 observateurs) 250 heures d’observation.

Dans le centre-ville (haute et basse ville) → près de 700 nids ont été localisés.
Situés dans le bâti ancien dans des trous de boulins, à l’arrière de gouttières, dans des fissures diverses, sous des tuiles, sous des génoises….

Dans le quartier MONTETY (au-dessus de la gare SNCF – quartier appelé à être totalement démoli) → 105 nids ont été recensés.
Situés sous des retours de toits, à l’arrière de gouttières, dans toutes les anfractuosités accessibles. Dans la cité administrative, 55 nids sont dissimulés dans des coffrages de stores au-dessus des fenêtres.

Dans le quartier St Jean du Var → près de 100 nids ont été localisés dans des immeubles de l’artère principale, le boulevard du Ml Joffre en prolongement du boulevard Cuzin qui, lui, a déjà été rénové, et où aucun nid n’a pu être trouvé. (Ce qui démontre bien que toute rénovation sans prise en compte de la biodiversité, entraîne (presque) systématiquement la destruction des habitats des espèces cavernicoles, et donc par voie de conséquence, participe au déclin général de la biodiversité).

Toutes les données collectées sont sur un tableau Excel, avec indication des noms des rues, des numéros des immeubles, du nombre de nids et de leurs localisations précises (photos à l’appui) et du numéro de la parcelle cadastrale.
Ce tableau est transmis, entre autres, au Service Topographie de la mairie qui réalise une cartographie des sites de nidification remise à jour chaque année.
Le Martinet est sur le site officiel → https://toulon.fr/martinet
Et l’obligation de la prise en compte de ses nids figure dans le Règlement des Travaux de ravalement de façades de la ville http://toulon.fr/sites/new.toulon.fr/files/reglement_ravalement_facades_2016-2018.pdf

③ CHANTIERS ET NICHOIRS ARTIFICIELS POSES A TOULON

En 2016 : 37 NICHOIRS ARTIFICIELS ONT ETE POSES

ECOQUARTIER de FONT PRE (800 logements sur ancienne friche hospitalière) (Bouygues Immobilier)
Première tranche du chantier : 6 nichoirs triple Schwegler 17 A posés sur 3 bâtiments (soit 18 nichoirs)

https://www.bouyguesdd.com/biodiversite-dans-lecoquartier-bouygues-de-font-pre-il-y-aura-des-rouges-queues-et-des-martinets-noirs/)
https://urbanisme-bati-biodiversite.fr/presentation/actualites/article/premiere-pierre-du-partenariat-lpo-bouygues-immobilier-dans-les-ecoquartiers
Lorsque le chantier sera terminé (2019), une soixantaine de nichoirs pour Martinets noirs auront été posés sur les façades des immeubles neufs.

QUARTIER CHALUCET (sur friche hospitalière, construction d’un nouveau quartier des sciences, de la connaissance et de la créativité) de nombreux nids de MN ont disparu suite à la démolition des anciens bâtiments.

A terme lorsque le chantier sera terminé (2019/20120), il devrait y avoir plus d’une centaine de (briques) nichoirs artificiels pour Martinets intégrés dans les murs des nouveaux immeubles. (Cabinet architectes VEZZONI / CCIV / Conseil Départemental / Ville de Toulon).

En mars 2016, TPM (Toulon Provence Méditerranée) a installé 3 nichoirs triple Schwegler 17 A (soit 9 chambres) sur un bâtiment attenant appartenant au Conseil Départemental. (Bâtiment où il y avait déjà 7 nids de Martinets régulièrement occupés). https://tpm-agglo.fr/actualites/nichoirs-accueillir-martinets-a-chalucet

A noter que 5 chambres ont été occupées par des Martinets dès la fin avril 2016.

QUARTIER MONTETY (le futur axe des gares) Une ville dans la ville, une cité construite dans les années 1860 pour accueillir les pauvres de Toulon. Près de 800 âmes y vivaient.

Le quartier est aujourd’hui abandonné et délabré mais plus d’une centaine de sites de nidifications de Martinets noirs et de Martinets pâles y ont été localisés.

Afin d’anticiper la perte de plusieurs nids avec la démolition de 2 bâtiments prévue début 2017, la Mairie de Toulon a installé en décembre 2016 → 10 nichoirs SCHWEGLER 17 sur un bâtiment attenant du Conseil Départemental.

La démolition totale de ce quartier est prévue d’ici la fin de l’année 2018.

Vu l’importance de la population de Martinets noirs et pâles nidifiant dans l’ensemble des anciens bâtiments délabrés de ce quartier (105 nids recensés) la LPO PACA a demandé au Maître d’Ouvrage d’anticiper et de faire au plus vite une demande de dérogation de destruction d’habitats d’espèces protégées auprès de la préfecture. (Procédure règlementaire).

En 2017 : 13 NICHOIRS ARTIFICIELS POSES DANS LE CENTRE ANCIEN.

Place de l’Equerre (cœur de ville / Quartier des Arts) :


Lors de la rénovation d’un immeuble en mars/juin, 2 nids ont été supprimés mais 2 nids artificiels ont été reconstitués (en forme de trous de boulins) par l’entreprise de maçonnerie. Cabinet d’architectes M Sattler / Var Aménagement Développement.

1 rue Sémard (Cœur de ville / Quartier des Arts) :


8 nids artificiels ont été créés dans le mur de l’immeuble rénové.
Le Cabinet d’architectes Muriel Sattler a été le premier a intégré une 12n de nichoirs dans des immeubles du nouveau quartier des Arts https://www.youtube.com/watch?v=OSIzyUtOnFc&feature=share

Immeuble Angle rue Larmodieu et rue Louis Jourdan (Cœur de ville) :

           Lors d’une rénovation 2 nids situés dans des trous de boulin ont été supprimés. L’entreprise TC BAT AZUR a compensé en intégrant → 3 nichoirs Schwegler n° 25 ce qui a reconstitué les trous de boulin.

● 47, Cours Lafayette – BATIMEX / Var Aménagement Développement.

4 nids de Martinets sous les avancées de toit ont été impactés par des travaux de ravalement de façades.

L’entreprise BATIMEX a trouvé les emplacements des nids sous la petite toiture, et a pris soin de les conserver. (Octobre 2017)

En 2018 :

Rue Brunetière 3 immeubles (centre ancien) et rue Andrieu. Cabinet architectes Pouliquen / Var Aménagement Développement / Eiffage.


Au moins 5 nids ont disparu lors de la démolition de l’ilot.

6 nichoirs Schwegler N° 25 ou 25 A seront intégrés prochainement dans les nouvelles façades suite décision prise lors d’une réunion de chantier début février et suivant le plan fourni par le cabinet d’architectes.

34 rue d’Alger (ancien Bottier d’Orsay) Chantier Mars/Septembre 2018.

Chantier Toulon Habitat Méditerranée (THM)
3 nids de Martinets dans les trous de boulins sont impactés par les travaux de rénovation de l’immeuble.
Echafaudages montés en février/mars.
3 nichoirs Schwegler type 25 (provisoires) ont été posés sur les échafaudages et y resteront jusqu’en septembre. Les nichoirs seront encastrés dans les murs.

7, rue Poncy (Centre ancien)

  
1 nid impacté avec travaux de rénovation. / Var Aménagement Développement / Groupe Créquy – St Etienne. Réunion de chantier le 16 mai 2018 – Pour intégration brique nichoir N° 25 ou 25 A.

● 2, rue des Boucheries (Centre ancien)

3 nids seront impactés lors des travaux de rénovation prochainement prévus.
Var Aménagement Développement.
Réunion de chantier le 16 mai pour précautions à prendre car période critique, et intégration briques -nichoir du type Schwegler 25 ou 25 A. Pas de démolition de toiture avant fin juillet.

 

 

 

 

2, rue Méridienne et angle Rue de la Fraternité.

Chantier BATIMEX.
Lors des travaux de ravalement, l’entreprise a pris soin de préserver les 2 nids côté rue de la Fraternité et côté rue Méridienne.

● Ecole des Remparts. (Centre-ville)
Grâce à une subvention sur la réserve parlementaire de Mme G. Lévy, un projet pédagogique est en cours de réalisation. Pose de plusieurs nichoirs dont 1 sera équipé d’une caméra.


1 nichoir triple Schwegler 17 A et 1 nichoir 16 S. Schwegler.

 

 

 

 

440 et 450 Bd Ml Joffre à ST Jean du Var.

La démolition de 2 immeubles sans reconstruction va entraîner la suppression de 2 sites de nidification de Martinet noir. (Mars/avril 2018).
Pour compenser, la métropole TPM Maître d’ouvrage a opté pour la pose de 2 nichoirs triple Schwegler 17 A (6 nichoirs).
RV sur place le 4 mai 2018 pour emplacement et le 22 mai pour la pose des nichoirs.

④ QUELQUES CONSEILS.
Les nichoirs artificiels sont une aide précieuse pour conserver les populations de Martinets sur les sites rénovés. Les Martinets vivant en colonie, il ne faut pas hésiter à mettre plusieurs nichoirs sur un même bâtiment.
Les nichoirs SCHWEGLER qui sont utilisés, sont en béton de bois, un matériau naturel, mélange de ciment et de sciure de bois.
Moins lourd que le béton normal, le béton de bois est un mélange poreux, qui permet les échanges gazeux, et évite ainsi la condensation à l’intérieur du nid.

Il est imperméable à l’eau, imputrescible et robuste. Thermoactif, ce matériau régule les écarts éventuels de la température extérieure. La durée de vie est supérieure à 30 ans.

ACCES AU NID

Le Martinet arrive à près de 60 Km/h à l’entrée de son nid, son chemin de vol vers le trou d’accès doit être bien dégagé.
La partie sous le trou d’accès au nid doit être rugueuse pour que l’oiseau puisse s’y accrocher avec ses griffes.
Les entrées frontales sont préférables.
Si possible, le trou d’accès ne doit pas être au milieu mais décalé.
Orifice ovale à privilégier 30 x 60 mm (hauteur / largeur)
Les nids du Martinet noir sont construits dan la partie la plus sombre du nichoir (c’est l’inverse chez le Martinet pâle).
La surface minimale pour nicher pour le Martinet noir et pâle : est de 400 cm2.
Evidemment une surface plus importante 600 cm2 par exemple, est l’idéal.

POURQUOI PROTEGER LES MARTINETS ?

Les Martinets sont des espèces intégralement protégées par la loi.
Et pourtant l’espèce accuse un déclin de près de 50 % BTO/BBS 2017 report  / https://www.bto.org/sites/default/files/bbs-report-2017.pdf
Pas de fientes sur les murs.
Un couple ramène quotidiennement près de 20 000 insectes par jour à ses petits (le Martinet est le meilleur des insecticides naturels)
Côté cadre de vie, ses cris égaient nos soirées estivales.

Bibliographie :
●B. Genton et M. Jacquat. « Le Martinet noir entre ciel et pierre ». Cahiers du mhnc. La chaux de Fonds.
●Iris Scholl. « Sites de nidification pour les Martinets noirs et à Ventre blanc ».
●Cercle des naturalistes de Belgique « Le Martinet noir ».

Sites à visiter :

http://martinew.canalblog.com

www.swift-conservation.org

https://www.facebook.com/MartinetsToulon.

 

Katherine Dubourg / 3 mai 2018 – LPO PACA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *