TOULON RECENSEMENT 2018 NIDS DE MARTINETS

 

André Schont
Alors que s’achève la saison 4 du recensement des sites de nidification de Martinets noirs (Apus apus) à Toulon, en voici un premier bilan non exhaustif.

ARRIVEES.
On dirait qu’ils sont réglés comme des coucous suisses ! Comme les années passées, les premiers « seigneurs du ciel » ont fait leur apparition dans la première quinzaine d’avril. Ce sont toujours les adultes reproducteurs qui arrivent les premiers. Et, il faut vraiment avoir l’œil car la discrétion est totale durant plus d’une semaine.
A l’arrivée, épuisés par ce long voyage de près de 9 000 kms qu’ils viennent d’accomplir, c’est au fond de leur cavité retrouvée que, dans un profond sommeil, ils passent les premières heures.
Puis, afin de récupérer des importantes dépenses énergétiques liées à la migration, c’est haut, très haut dans le ciel qu’ils passent les jours suivants, à la recherche de nourriture, du plancton aérien qui constitue l’essentiel de leur alimentation. C’est d’ailleurs une période cruciale pour les femelles qui doivent accumuler assez d’énergie pour générer la ponte. Leur retour au nid se fait tard dans la soirée, les Martinets s’y engouffrent à près de 60 km/h.

OBSERVATIONS

Dès les premiers jours de mai, l’activité en ville était déjà sensible dans tous les quartiers :  la Place Raspail, la rue des Boucheries, la rue des Savonnières, la rue d’Astour, la rue Jean-Jaurès, la rue Jean Aicard, la rue d’Alger, le Cours Lafayette, etc… bref toute la basse ville s’animait, les cris stridents et aigus des Martinets fendaient l’air, des escadrilles se faufilaient dans les rues même les plus étroites et les nids étaient peu à peu réinvestis; Vidéo (Xavier Dassa) https://www.youtube.com/watch?v=DU6U1Ay-9zE&feature=youtu.be

Les approches des nids se multipliaient (Vidéo Xavier Dassa) https://youtu.be/RtaMUhjY6Ns

 

Ici le plan de la Place Raspail, autour de l’ancienne halle municipale. tous les petits carrés rouges représentent un site de nidification occupé, autant dire que le quartier en est littéralement truffé !

 

 

Ici, près du port, Place Monsenergue, Rue de la Darse, des nouveaux nids ont été découverts cette année lors du passage de Marcel Jacquat et Bernard Genton.

 

Le Boulevard Tessé, la rue Gimelli, la rue Mirabeau, la rue Nicolas Peiresc, la rue Picot, la rue Clappier, la rue Revel, la rue Chalucet, la cité Montéty … tous les secteurs de la Haute-ville n’étaient pas en reste !

SORTIES NATURALISTES GRAND-PUBLIC
Comme les années précédentes, des sorties crépusculaires ouvertes à tous étaient proposées afin de faire découvrir les mœurs de ces oiseaux fantastiques trop souvent méconnus du grand-public (tendance à les confondre avec les Hirondelles), et bien sûr de localiser le maximum de leurs sites de nidification.

Du Jeudi 7 juin au jeudi 7 juillet, ce sont donc 13 sorties grand-public (de 19h30 au coucher du soleil), qui ont été organisées, chaque lundi et chaque jeudi.

42 personnes y ont participé, soit régulièrement pour certains, soit occasionnellement pour d’autres.

Nous avons eu également les contributions de 4 observateurs permanents en ville.

Cette année, ont été recensés : le centre ancien (la basse ville), le quartier du Pont du Las, Le quartier du Mourillon (Boulevard Bazeilles) et la Tour royale.

●Jeudi 7 Juin →     5 participants. (Centre-ville)
●Lundi 11 Juin → 6 participants. (Centre -ville)
●Jeudi 14 Juin →  9 participants. (Centre-ville)
●Lundi 18 Juin → 4 participants. (Centre-ville)
●Jeudi 21 Juin. → 5 participants. (Centre-ville)
●Lundi 25 juin → 9 participants *. Spécial « Martinets et crêpes »

Marcel Jacquat et Bernard Genton (Muséum Histoire Naturelle de la Chaux de Fond – Suisse) ornithologues et spécialistes internationaux des Martinets et Hirondelles, nous ont fait l’honneur d’une visite à Toulon. Accueil à la mairie, puis avec les responsables du service Environnement, visite en ville à la découverte des bâtiments équipés de nichoirs et des projets à venir.

Ensuite, 2 heures de recensement avec les volontaires du groupe local LPO Toulon. Et puis ,La soirée s’est terminée dans la bonne humeur à la crêperie du Port. Magnifique moment d’échanges et de convivialité !

●Jeudi 28 Juin →8 participants. (Centre-ville)


●Lundi 2 juillet → 9 participants. (Visite de Var Matin – bel article paru le lendemain) (quartier du Pont du Las)

●Jeudi 5 juillet → 7 participants. (Pont du Las)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

●Lundi 9 juillet → 11 participants (Quartier autour de la Place d’Armes). Ce sont près de 10 nids qui ont été recensés cette année sur le Bd A. France.

●Jeudi 12 juillet →11 participants (Quartier le Mourillon – Bd Bazeilles).

Ici, au moins 4 nids cette année dans le centre d’archéologie, mais Vigilance, car le bâtiment doit être démoli en fin d’année.

●Lundi 16 juillet – Orage violent et pluie torrentielle dans l’après-midi – sortie reportée.

●Jeudi 19 juillet → 19 participants (La Tour Royale – Monument historique où nidifient plusieurs couples).

Cette dernière soirée d’observation a été l’occasion de nous réunir autour d’un super pique-nique amical et convivial, face à la Tour Royale où nous avons pu localiser 5 sites de nidification de Martinets.

BILAN
Une grande partie des anciens sites de nidifications (déjà observés depuis 2015) ont été confirmés, parmi les nichoirs artificiels déjà installés, plusieurs étaient occupés cette année. De nouveaux sites ont, bien sûr, été recensés, et même pour certains, dans des bâtiments rénovés récemment (ainsi tout dépend de la conception de la toiture) c’est par exemple le cas de plusieurs bâtiments dans la rue des Savonnières.

Les coffrages de stores sont également des endroits prisés par les Martinets (par les Chauves-souris aussi) immeubles rue du XVème Corps au Pont du Las, Avenue Jean Moulin (centre-ville), Cité administrative Montéty (une soixantaine de nids dans les coffrages de stores).

 

 

COMBIEN DE NIDS RECENSES A CE JOUR ?

Centre-ville →                                 739
Mourillon-Bd Bazeilles →             61
Arsenal Mourillon Nord →           30
Montéty →                                     105
Pont du Las (XVème Corps) →     93
St Jean du Var (Ml Joffre) →        109
             SOIT ……………………….   1 137

Les premiers départs ont eu lieu après le 14 juillet, et peu à peu le ciel est redevenu silencieux et vide de nos sympathiques « faucilles noires ». Les oiseaux noirs sont repartis alors qu’il fait chaud et qu’il y a encore des insectes dans les airs. Ils ont repris le chemin du sud, mus par leur horloge biologique. Réglés comme des Coucous suisses, je vous dis !

Toulon abrite aussi un certain nombre de Martinets pâles (Apus pallidus) dont nous n’avons pas encore fait le recensement. Néanmoins, des nids ont déjà été localisés dans des immeubles du port sur le Bd de la République, dans les bâtiments de la DCNS au Mourillon, dans la Cité administrative de  Montéty….

Les Martinets pâles ont 2 pontes, l’une en mai, l’autre en août. Ils ne quitteront pas notre littoral avant e mois d’octobre. Alors, à nous, à vous de les chercher !

LA SUITE
C’est indéniable, le Martinet est devenu l’emblème de la biodiversité urbaine à TOULON.
Il est donc important de pouvoir préserver, conserver et même valoriser cette richesse naturelle.
Notre travail est maintenant de faire prendre en compte leurs sites de nidification lors des travaux de ravalement, de rénovation… tous les travaux liés au BTP : les conserver et/ou installer des nichoirs artificiels.

Depuis 3 ans déjà, les choses évoluent dans le bon sens. La Mairie de Toulon est partenaire de la LPO PACA, et les actions d’information envers les entreprises, les architectes… sont maintenant permanentes. De nombreux nichoirs artificiels sont peu à peu intégrés lors des réhabilitations, mais… la vigilance est de mise.

Nous comptons sur vous tous pour nous aider à préserver ce capital naturel exceptionnel et à le valoriser autant que faire se peut.

Encore un grand merci à tous les bénévoles qui ont participé à cette 4ème campagne de recensements destinée à la connaissance et à la sauvegarde de ces oiseaux fascinants !

BON ETE A TOUTES ET A TOUS

et à bientôt pour la suite de cette aventure.

 

Katherine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *