Enedis équipe un interrupteur aérien jugé particulièrement dangereux pour l’avifaune à Valdeblore

Enedis équipe un interrupteur aérien jugé particulièrement dangereux pour l’avifaune à Valdeblore © Micael GENDROTDurant 2 jours, une équipe d’Enedis composée de quatre personnes et d’un conducteur de travaux, ont équipé de supports de protection avifaune un interrupteur aérien HTA identifié comme présentant un risque d’électrocution fort pour les grands rapaces. Ces oiseaux de grande envergure, et notamment les espèces protégées, pourront se poser et reprendre leur envol sans risquer l’électrocution.

 

Le matériel installé pour limiter le risque d’électrocution se présente sous la forme de protecteurs, de perchoir en T et de ponts gainés. Cette intervention sera réalisée par une équipe de techniciens d’Enedis, experts dans ce type d’intervention sous tension (travail sous tension ou TST), c’est-à-dire sans coupure pour les clients. Ces travaux, réalisés sous tension sur une ligne de 20000 volts, sont très délicats et nécessitent une grande technicité dans l’accomplissement des gestes. Une grande rigueur et une extrême précision sont exigées pour travailler en tout sécurité.

 

Le chantier décidé en concertation avec la LPO s’est achevé le 16 juin à Valdeblore. A cette occasion une présentation de l’opération a été faite à 11h00, conjointement par Enedis et la LPO auprès de M. Fernand Blanchi, Maire de Valdeblore et d’une trentaine d’ingénieurs et chargés de mission d’Enedis, venu des quatre coins de la France. Ils auront ainsi pu découvrir (ou redécouvrir) un exemple de mise en place de solutions concrètes pour préserver l’avifaune vis-à-vis du réseau moyenne tension, et découvrir le dynamisme du partenariat entre la LPO et Enedis dans la région PACA.

 

Partenariat avec la LPO PACA

L’avifaune est un des éléments essentiels du patrimoine naturel. La qualité de sa présence est un indicateur de la santé environnementale d’un milieu. Si les ouvrages électriques ne sont pas une cause majeure de mortalité pour un grand nombre d’oiseaux, ils peuvent tout de même représenter une source d’accident pour certaines espèces menacées. Vautours, Gypaète, Aigle royal, Circaète Jean-le-Blanc et Hibou Grand Duc sont des espèces emblématiques présentes sur la commune de Valdeblore.

 

Membre du Comité national avifaune (CNA), Enedis participe à la cartographie des zones à protéger et à la mise en œuvre de protections (équipements de supports, enfouissements, ...). La LPO PACA a évalué la dangerosité pour l’avifaune de l’ensemble du réseau moyenne tension sur le territoire de la métropole Nice Côte d’Azur. L’ensemble du linéaire a été étudié en 2015, et la cartographie du réseau a été complété par le niveau de risque avifaune (fort, moyen, faible), permettant ainsi de définir les zones prioritaires d’intervention. Depuis le rendu de cette étude, plusieurs chantiers de sécurisation sont ainsi réalisés chaque année : enfouissement de lignes, pose de balises avifaune afin de renforcer la visibilité des fils électriques, et comme sur le présent chantier pose de protection pour éviter l’électrocution des oiseaux.

C’est dans ce cadre et à la demande de la LPO PACA qu’Enedis a engagé la réalisation de ces travaux afin de limiter l’impact de ce point de la ligne électrique de Valdeblore sur les oiseaux.

Dans la région, Enedis a signé une convention de partenariat avec la LPO et chaque année plusieurs dizaines de points sont neutralisés. Ces actions permettent de minimiser le nombre d’accidents et ainsi de diminuer le taux de mortalité des oiseaux. En Provence Alpes du Sud, Enedis consacre chaque année plus de 100 000 euros dans le traitement à la cause avifaune, traitant ainsi quelques 100 points identifiés.
Enedis, au travers de ces actions, contribue au développement durable qui nous permet de préserver dans nos territoires les grands rapaces et les grands échassiers.

Vous êtes ici : Accueil Etudes Expertise Réseaux électriques Actualités Enedis équipe un interrupteur aérien jugé particulièrement dangereux pour l’avifaune à Valdeblore