Atlas des mammifères sauvages de PACA (2010-2015)

 

Blaireaux d'Europe (P. Rigaux - LPO PACA)Pourquoi un atlas des mammifères sauvages de Provence-Alpes-Côte d’Azur ?

Quelles sont les espèces de mammifères présentes dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Quelle est leur répartition ? Quel est leur statut de conservation ? Voici les trois questions que la LPO PACA se propose de répondre en assumant le pilotage d’un « Atlas des mammifères sauvages de Provence-Alpes-Côte d’Azur ». Cette enquête commencée en 2010 s’achèvera par l’édition d’un ouvrage de référence en 2016.

Nous intégrerons néanmoins les données antérieures à 2010 recueillies par les naturalistes. Un tel atlas peut devenir un outil d'aide à la décision, notamment en matière de gestion de milieux. Il doit permettre d'estimer le degré de connaissance, voire l'état de conservation des espèces à l'échelle régionale.

 

Nous ne disposons pour la région PACA que de deux atlas mammalogiques : « L’atlas des mammifères sauvages de France » de la SFEPM paru en 1984 et de « Faune sauvage des Alpes du Haut-Dauphiné (Tome 1) » du Parc National des Ecrins et du CRAVE paru en 1995. Par ailleurs, dans la région, des naturalistes se sont impliqués dans des programmes spécifiques, notamment sur les chiroptères (GCP), les cétacés marins (GECEM, Parc National de Port-Cros, WWF, etc), les espèces gibiers, les mammifères de Camargue (Tour du Valat et ses partenaires). Au niveau national, la Société Française d’Etude et de Protection des mammifères (SFEPM) organise un réseau national de naturalistes, dispose de protocoles standardisés, d’un fond documentaire et d’une boutique. La LPO PACA est membre de la SFEPM et nous vous invitons à adhérer individuellement à cette association (http://www.sfepm.org/).

Quelles méthodes pour le recensement des mammifères ?

Les techniques d'étude de la répartition des mammifères sont diverses et parfois complexes. Certaines espèces sont facilement observables et identifiables, certaines sont identifiables par leurs indices de présence, d'autres ne peuvent être identifiées qu'à l'aide de la capture de l'étude des pelotes de réjection des rapaces... Chaque groupe d'espèce nécessite des modalités de prospections adaptées, et des protocoles ont déjà été élaborés.

Pour les espèces qui peuvent être identifiées par observation directe ou par indices de présence certains, les données peuvent être saisies simplement sur http://www.faune-paca.org. Il en est de même pour les cadavres de mammifères pouvant être identifiées avec certitudes.

Pour les chauves-souris, le Groupe de Chiroptère de Provence réalise un suivi et des études universitaires dans la région. Le GCP animera et validera la collecte des données pour l'atlas. Les informations collectées permettront en plus de mettre en oeuvre des opérations concrètes de conservation : Informations auprès des spéléologues, des aménageurs et des propriétaires accueillant des chauves-souris dans leurs habitation. Renseignements sur http://www.gcprovence.org.

Pour la plupart des micromammifères, l'analyse des pelotes de réjections des rapaces est le meilleur moyen d'étude. La LPO PACA réceptionne au siège de l'association (6, Avenue Jean Jaurès - 83400 Hyères-les-Palmiers) les colis comprenant soit des squelettes déjà préparés et pré-identifiés, soit les pelotes brutes que nous identifierons ou feront identifier par des spécialistes. Les récoltes doivent être accompagnées des coordonnées de l'observateur et des renseignements sur le point précis de la collecte.

Vous êtes ici : Accueil Protection Espèces Mammifères Atlas Mammifères