Tragique destin pour l’Aigle royal braconné…

aigleroyal crsfsL’aigle royal arrivé il y a quelques jours avec des problèmes digestif et oculaire n’a pas survécu.

D’autres symptômes sont apparus après quelques jours d’observation, annonciateurs d’une mauvaise nouvelle : une intoxication du sang par le plomb. Cette maladie est très difficile à traiter et implique une chirurgie pour retirer les plombs du corps. A ce jour, une telle opération n’est pas possible au niveau du centre et des professionnels de santé animale qui nous suivent. C’est avec beaucoup de tristesse mêlée de colère, que l’équipe du centre a retrouvé le rapace sans vie au sol après 10 jours de soin. L’oiseau a succombé à sa maladie appelée le saturnisme ou intoxication au plomb.

 

Tous les rapaces sont protégés en France, le tir sur un aigle royal est donc interdit. Depuis 1996, le Centre de sauvegarde de la faune sauvage de Buoux, propriété du Parc naturel régional du Luberon et géré par la LPO PACA, accueille des oiseaux victimes de tirs illégaux. Le braconnage représente 15% des accueils en période de chasse. Les données enregistrées par le centre ne représentent que la partie émergée de l’iceberg car, dans de nombreux cas, l’oiseau meurt sur le coup ou n’est jamais retrouvé et ne peut, de fait, être pris en compte dans les chiffres. 

 

Rappelons que la destruction d'une espèce protégée est constitutive d'un délit et les coupables s'exposent à une peine de 2 ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende. La LPO PACA demande à tous les usagers de la nature de pratiquer leurs activités dans le respect de la loi visant à protéger notre patrimoine.

 

radio aigleroyal crsfs

Vous êtes ici : Accueil Soins animaux Actualités du Centre Actualité centre Tragique destin pour l’Aigle royal braconné…