Sarcelle d'été © Aurélien AudevardMême si le froid et la neige nous rappelle au bon souvenir de l’hiver, certains migrateurs sont déjà en route pour leurs quartiers de reproduction. Parmi les canards de surface, il en est un, qui porte bien mal son nom et annonce généralement le début des beaux jours. La magnifique Sarcelle d’été arrive dans les premiers jours de mars et porte généralement avec elle, l’espoir de jours meilleurs.

Qui est-elle ?

Avec sa quarantaine de centimètres et ses 400 grammes, la Sarcelle d’été est un canard de surface de petite taille au plumage assez reconnaissable, notamment pour le mâle. Celui-ci possède un plumage nuptial caractéristique avec une tête marron vermiculée de petites stries pâles, traversée par un long bandeau oculaire blanc en forme de croissant rejoignant la nuque. Son dos et sa poitrine sont mouchetés de brun, alors que de longues plumes noires et blanches retombent sur ses flancs gris clair, parsemés de lignes sombres et bordés d’une large bande blanche à l’approche de sa queue. Le plumage brun de la femelle reste quant à lui extrêmement mimétique, avec les herbes sèches des zones humides et reste difficile à différencier pour un novice, avec d’autres femelles d’anatidés. En vol, le dessin de l’aile est très caractéristique avec une zone gris bleuté surplombant des bandes blanches encadrant une barre verte. Le cri sourd et sec en crécelle de cette sarcelle est aussi unique et permet bien souvent de la détecter avant même de le voir !

L’alimentation de notre sarcelle est constituée principalement de fragments de plantes aquatiques et de leurs graines mais aussi de proies animales, notamment d’insectes et de leurs larves, de mollusques ou de crustacés, qu’elle recherche avec son petit bec gris ardoisé.

En migration, la Sarcelle d’été se rencontre en petits groupes sur divers milieux, à la fois d’eau douce et saumâtre. En période de reproduction, elle affectionne les marais herbeux et les prairies inondées, les étangs et les zones humides peu profondes avec une végétation aquatique et rivulaire développée. Le couple se forme au cœur de l’hiver sur les quartiers d’hivernage, mais la reproduction ne débutera qu’à partir de la mi-avril, une fois la zone de reproduction regagnée et l’emplacement du nid choisi.

Garni de duvet est toujours situé dans une petite dépression, le nid est installé à proximité de l’eau, bien dissimulé dans la végétation. 8 à 9 œufs sont couvés durant 21 jours. Dès leur éclosion, les canetons sont nidifuges et quittent donc le nid pour chercher leur nourriture sous la surveillance de la femelle. Le mâle quant à lui, quitte la femelle dès les premiers jours de couvaison. Les jeunes sont aptes à l’envol dès l’âge d’une quarantaine de jours. La migration débute dès le mois de juillet vers les quartiers d’hivernage situés pour les oiseaux européens en Afrique subsaharienne et de l’est, de la vallée du Nil jusqu’en Tanzanie. Quant aux oiseaux asiatiques, ils passent l’hiver en Asie du Sud-Est et le sud-est de la Chine.

Espèce eurasiatique, la Sarcelle d’été se reproduit entre les 42° et 65° de latitude Nord, à travers les zones boréales, tempérées, méditerranéennes, des îles britanniques à la Sibérie orientale jusqu’au Japon. La zone française de reproduction quant à elle, se situe au nord d’une ligne reliant la Charente-Maritime à l’Ain. Les principales populations se rencontrent dans les marais arrière-littoraux de l’ouest notamment les marais Breton, de Brière et poitevin, ainsi que ceux de la Manche.

La population française est estimée entre 350 et 550 couples nicheurs et semble en fort déclin sur la 1980-2012.

 

Pour la voir…

Les zones humides hyéroises accueillent chaque printemps, de nombreux canards lors de leurs migrations. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour l’observer, des sorties nature dans les salins d’Hyères sont organisées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux en partenariat avec la métropole Toulon Provence Méditerranée. Peut-être aurez-vous l’occasion de faire sa connaissance en compagnie de spécialistes des oiseaux. La prochaine sortie est prévue le 06 mars à 09h00 aux Vieux salins. Pour réserver votre place, contactez le 04 94 01 09 77.