La LPO PACA fête ses 20 ans La LPO PACA fête ses 20 ans

© Benjamin kaboucheAfin de célébrer les 20 ans de la LPO PACA, nous avons fait le choix de vous dévoiler, tout au long de cette année 2018, un bilan sous forme de chiffres clés illustrant concrètement nos engagements pour la protection de la biodiversité. À l'occasion de la Journée internationale de la Femme, c'est l'égalité homme-femme qui est à l'honneur avec le témoignage de Magali GOLIARD, directrice adjointe de l'association.

 

Depuis les premiers recrutements d’animateurs nature en 1998 jusqu’à aujourd’hui, la LPO PACA est attaché à l’égalité entre les hommes et les femmes. Depuis sa création, l’équipe salariée est constituée en moyenne de 50% de femmes. Pour le conseil d’administration, cela fluctue et nous attendons les candidates !

 

Égalité hommes-femme à la LPO PACA

 

Magali GOLIARDTémoignage

Magali GOLIARD

Directrice adjointe de la LPO PACA

 

Depuis combien de temps êtes-vous salariée à la LPO PACA ?

J’ai été recrutée en décembre 1998 peu après la création de la LPO PACA. Nous étions deux salariées, une secrétaire à mi-temps et moi-même en tant qu’animatrice nature pour développer des activités de l’association dans le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence. Rapidement, l’équipe s’est agrandie avec 5 salariés recrutés dans le cadre de la politique des « emplois jeunes » par les bénévoles administrateurs. Cela fait donc 20 ans que je m’investis en tant que salariée auprès de bénévoles.

 

Comment avez-vous évolué à la LPO PACA ?

Face à l’augmentation des missions et des financements, nous avons recruté en 2001 un directeur. Puis l’équipe s’est à nouveau agrandie et je suis devenue responsable de la vie associative puis directrice adjointe. Nous avons toujours bien travaillé en binôme (masculin-féminin). Aujourd’hui, nous nous restructurons et nous sommes deux adjoints au directeur: moi-même en charge de la vie associative et de la mobilisation et mon collègue Amine Flitti en charge des études et de la conservation de la nature.

 

Dans le cadre de la démarche RSE que vous animez au sein de la LPO PACA, est-ce que l’égalité Homme-Femme est une préoccupation ?
Nous avons toujours veillé à l’équité Homme-Femme, tant au niveau des salariés que du conseil d’administration. Pour les salariés, nous avons réussi à avoir la parité Homme-Femme 50/50. Toutefois, il y a quelques années, les postes d’animation étaient plus occupés par des femmes et ceux en étude et conservation plus par des hommes. Cela a bien évolué et aujourd’hui, nous avons des animateurs hommes et des experts naturalistes femmes ! Nos deux conservatrices des Réserves naturelles régionales que nous cogérons sont également des femmes.

Toutefois, nous rencontrons des difficultés au niveau des instances de gouvernance: notre conseil d’administration en 2013 avait 60% de femmes et se retrouve en 2018 avec seulement 27% de femmes ! Nous faisons un appel pour que des candidates se présentent pour assurer l’équité au niveau des instances dirigeantes !

 

En cette journée de la femme, pensez-vous que les femmes ont un rôle important à jouer dans la préservation de la biodiversité ?

Oui bien sûr ! D’autant que plusieurs enquêtes récentes montrent que les femmes semblent plus préoccupées par les questions écologiques que les hommes, et pourtant, ce sont plus souvent eux qui occupent la scène médiatique. Je pense que les femmes agissent plus dans l’intimité en faveur de l’écologie. La préservation de la biodiversité ne passe pas que par le militantisme, la connaissance naturaliste et la mise sous « cloche », mais aussi et surtout par le changement de nos comportements et modes de vie à travers nos gestes quotidiens (acheter bio et local, cultiver son potager, limiter les émissions, bannir les produits artificiels et toxiques, etc.). Cependant, je pense que nos questionnements intergénérationnels sur l’avenir des générations futures, nos responsabilités vis-à-vis de la biodiversité est un enjeu humain qui dépasse largement les femmes.

 

Quel est selon vous le challenge que la LPO PACA va devoir relever dans les prochaines années ?

Nous devons prendre en compte chaque jour la protection de la nature et de ses ressources. Pour cela, je pense que la LPO PACA doit poursuivre son action militante tout en mobilisant le plus grand nombre de personnes: que ce soit ses membres, mais également, les partenaires, entreprises ou même responsables politiques, experts ou simples citoyens. L’évolution des comportements est fondamentale pour réussir la transition écologique. Accompagner le citoyen par l’information, la sensibilisation, l’éducation, la formation et la mobilisation par l’action ! Pour cela, nous devons aller à la rencontre des citoyens pour inciter à faire évoluer nos mentalités vers un meilleur respect de l’environnement. Tout cela sera possible par l’animation de projets et l’accompagnement (qui peut-être critique !) des politiques publiques qui ont des conséquences sur nos modes de vie. Et que ces projets soit animés par des équipes mixtes !

 

Télécharger la fiche "Égalité homme-femme au sein de la LPO PACA"