Catégories
Actualités générales

Corne de bouc !

samedi 1er février 2014 : comptage des bouquetins = 0

avec : Alain, Annette, Camille, Léo, Marc, Sébastien ;
et un morceau du groupe de Gap : Corinne, Gérard, Paul ;
et un morceau de HANE : Alexandrine et son casse-croûte.
J’oublie sûrement quelqu’un.

→ → →

corne de bouc 2

Ça ne nous a pas donné beaucoup de mal. Du temps pour compter, oui, mais pas de mal !
On s’était pointés à La Chalp, à côté des poubelles, un bel endroit.
On avait fait deux groupes : un fixe (aux poubelles, donc !) avec les lunettes et un petit groupe mobile, qui aurait pu être plus étoffé si besoin, parti en raquettes dans le bas du vallon.
Et nous, derrière nos lunettes, nos jumelles, on scrutait ce vallon à l’ubac où les capridés passent l’hiver habituellement.
Des chamois, on en a vus. 40 ou 50… mais des bouquetins, point.
De la fin de la matinée au milieu de l’après-midi, on les a ratés !
Nous avions pris des nouvelles de ces sacrées bestioles à cornes auprès de Gérard Fache qui tient le foyer de ski de fond : aucun bouquetin vu depuis l’automne, dans le secteur du Crachet (un mâle et deux femelles).

Ce n’est qu’une heure après être redescendus se consoler sur les cincles plongeurs d’Embrun que Claude Pascal, président de la société de chasse de Crévoux, nous a gentiment appelé pour nous informer qu’il en avait vu un, un mâle, sur la falaise en face de Crévoux, impossible à voir, donc, de là où on était, de nos poubelles.

Si vous voulez en savoir plus : Une petite colonie semble vouloir s’installer à Crévoux (venant probablement du Mercantour via l’Ubaye, plutôt que des Cerces) depuis quelques années. Mais cette installation semble difficile et laborieuse. Au mieux, une douzaine d’individus — et encore ! — au-deçà de la viabilité, pour le moment. À suivre.

 

Et voilà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.