Catégories
Actualités générales

Barge rousse, une visiteuse rare

Nous avons eu ce début septembre, pendant quelques jours, la visite d’une Barge rousse en halte migratoire au bout du lac, à proximité du débouché de la Durance.
Son plumage est celui d’un juvénile.
Il s’agit d’un limicole qui grâce à son bec allongé se nourrit en piochant dans la vase.
C’est un évènement rare : d’après la base de données du Parc des Ecrins (Biodiv Ecrins) c’est la 6° fois seulement qu’un tel oiseau est vu sur le territoire du Parc.
 
Ces oiseaux se reproduisent dans les régions arctiques de l’hémisphères nord et migrent ensuite , parfois sur de très longues distances,
pour passer la mauvaise saison sous des cieux plus cléments.
L’année dernière, l’un d’eux porteur d’une balise GPS, a établi le record mondial de la plus longue migration sans escale : Alaska /Nouvelle-Zélande  à travers l’océan pacifique soit 12200 Km en 11 jours non stop.
Cette performance est rendue possible par des qualités de vol exceptionnelles.
Plus d’infos dans cet article : https://www.geo.fr/environnement/un-oiseau-bat-le-record-de-migration-ininterrompue-entre-lalaska-et-la-nouvelle-zelande-202527
ou celui-ci : https://www.courrierinternational.com/article/migrations-record-battu-pour-loiseau-qui-relie-sans-escale-lalaska-la-nouvelle-zelande

Article du Dauphiné Libéré du 6/09/2021

https://www.ledauphine.com/environnement/2021/09/06/l-image

Barge rousse ©Jean-Paul Coulomb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *