Catégories
Ornithologie

Nouveau séjour ESCURSIA sur les oiseaux hivernants !

Du 10 au 14 Janvier 2022, la LPO PACA a, pour la deuxième fois de la saison, encadré le séjour naturaliste « Oiseaux d’hivers » en partenariat avec l’agence de voyage ESCURSIA.

La première matinée, après une présentation générale du séjour, les participants ont pu apprendre à décrire les oiseaux de manière scientifique, afin de pouvoir reconnaitre les espèces tout au long du séjour.

Présentation de la région au Panorama des Alpilles ©Marine Mussard

Après un repas chaud au gite du Panorama des Alpilles, à Aureille (13930), les participants ont découvert les falaises des Beaux-de-Provence.

Observation au pied des falaises des Beaux-de-Provence ©Marine Mussard

Sur ces falaises on put être observés des espèces grimpeuses, comme le haut en couleur Tichodrome échelette et le Monticole bleu. Près de ces hauteurs, un Epervier d’Europe a également été vu en vol.

Tichodrome échelette ©Anne Beydon

On retrouvait également l’Hirondelle de rochers, seule hirondelle que l’on peut observer en hiver, ainsi que la Fauvette à tête noire et la Fauvette mélanocéphale, toutes deux dissimulées dans les buissons environnants.

A la recherche du Tichodrome échelette ©Marine Mussard

Enfin, au cœur du village, les participants ont pu observer de nombreux étourneaux sansonnet, des rougequeues noirs ainsi qu’un accenteur alpin.

Accenteur alpin © Anne Beydon

Le 2ème jour, accompagnés d’un fort mistral, les participants ont pu découvrir le circuit de randonnée ornithologique d’Aureille : « Un festival d’oiseaux méditerranéen » au cœur des Alpilles.

Présentation des Alpilles par Robin Lhuillier, animateur et formateur LPO ©Marine Mussard

Le matin, près des enclos à taureaux, de nombreux petits oiseaux ont pu y être observés comme l’Alouette lulu, le Chardonneret élégant, ou encore le Rougegorge familier.

© Marine Mussard

Des dizaines de Pinsons des arbres les ont accompagnés toute au long de la journée, tout comme les Serin cini, moins abondants. 

©Marine Mussard

Plus discrète, la Pie-grièche méridionale a pu être observée brièvement, comme la Fauvette pitchou et la Grive draine.

©Marine Mussard

L’après-midi, les participants ont cherchés des traces de l’Aigle de Bonelli sur les falaises sous les chants de Pipit farlouse et d’Accenteur mouchet.

Le soir, un atelier sur la phénologie des espèces a été proposé aux participants, afin qu’ils puissent comprendre les cycles de vies des espèces rencontrées.

Atelier sur la phénologie des espèces au gite du Panorama des Alpilles ©Marine Mussard

Le 3ème jour, compte tenu des conditions météorologiques, les observations de la matinée se sont faite au bassin d’éclusée de Cadarache.

Observation au Bassin d’éclusée de Cadarache ©Marine Mussard

Connu pour sa grande diversité d’espèce, le site fut idéal pour l’observation de nombreux oiseaux d’eaux. Parmi ces derniers, on compte le Fuligule milouin et Fuligule morillon, la Nette rousse, le Harle bièvre, le Grèbe Castagneux, le Grand Cormoran et de nombreuses Foulques macroule.

Le long des berges, une Grande Aigrette, des Mouettes Rieuses et des Goélands leucophée ont également été repérés à la longue vue.

©Marine Mussard

L’après-midi, les participants ont été conduits à l’Aérodrome de Vinon-sur-Verdon, grande étendue d’herbes rase, où ont pu être observé en chasse une femelle de faucon crécerelle, en vol stationnaire, ainsi qu’un Busard Saint-Martin, en vol au ras du sol.

Observation au sein de l’Aérodrome de Vinon-sur-Verdon ©Marine Mussard

Aux alentours de l’Aérodrome, de nombreux Bruants proyers et Bruant des roseaux ont pu être observés, tout comme un Grosbec casse-noyaux.

©Marine Mussard
Bruant proyer ©Anne Beydon

Enfin, la fin de la journée s’est déroulée au pied de falaises à Mérindol, dans le but d’observer le Hibou Grand-Duc. Ce dernier a pu être entendu par quelques participants, pendant que le Merle noir, la Fauvette mélanocéphale et le Troglodyte mignon les berçait à la tombée de la nuit. 

©Marine Mussard

Le 4ème jour, les participants sont partis à la découverte de la Camargue et de ses nombreuses espèces d’oiseaux.

Roselière en Camargue ©Marine Mussard
©Marine Mussard

Près d’un plan d’eau, un observatoire de faune leurs a permis d’observer de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau. 

Observation à la longue vue dans un observatoire de faune ©Marine Mussard

Parmi ces dernières, on retrouvait le Canard chipeau, le Canard pilet, le Canard siffleur, le Canard souchet, la Sarcelle d’hiver, le Tadorne de Belon, le Grèbe castagneux et même une dizaine de Cygne de Bewick, espèce observable uniquement en Camargue en hiver. 

Espèce phare de Camargue, de nombreux Flamands roses prenaient aussi le soleil dans l’étang, à côté de Grands Cormorans.

Identification des espèces par Robin Lhuillier ©Marine Mussard

Sur les grandes étendues agricoles ont été observés des centaines de Moineaux domestiques, accompagnés de Moineaux friquets, et de quelques Pinsons du Nord, surveillés par une Buse variable et un Renard roux.

Pinson du nord ©Anne Beydon

Au cœur de la roselière, un couple de Panure à moustaches, un Busard des roseaux et des dizaines d’Aigrettes garzette ont pu être observés par tous les participants.

Couple de Panure à moustache : la femelle est à droite et le mâle à gauche ©Anne Beydon
Busard des roseaux ©Anne Beydon
Aigrettes garzettes dans la roselière ©Anne Beydon

Des vols d’Ibis falcinelle et de Grue cendrée ont accompagnés les participants tout au long de la journée.

Grue cendrée en vol ©Anne Beydon
Vol d’Ibis falcinelle ©Anne Beydon

A la fin de l’après-midi, dans la partie plus salée de la Camargue, des Tavèles sultane longeant les roseaux ont pu être observées, accompagnées de Râle d’eau et de ragondins.

Talève sultane au bord de la roselière ©Anne Beydon

Le soir, un dernier Quizz sur les oiseaux a été effectué au gite, ce qui a permis aux participants de se remettre en tête toutes les espèces observées le long de la semaine.

Enfin, la dernière matinée du séjour s’est déroulé à Saint-Rémy-de-Provence. Les participant ont pu faire quelques dernières observations d’Accenteur mouchet, de Grimpereau des jardins, de Verdier d’Europe, de Geai des chênes, et ont même pu observer à nouveau le Tichodrome échelette.

Dernières observations du séjour ©Robin Lhuillier

Nous remercions chaleureusement les participants, toujours  enthousiastes malgré une fraiche météo, Cédric le propriétaire du Gîte Le panorama des Alpilles, ainsi que Gersende qui s’est occupé du groupe tout les soirs avec bonne humeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.