Catégories
Biodiversité Education Environnement Ornithologie

Première journée d’approfondissement en ornithologie dans le Vaucluse

Ce 24 Mars, dans la salle des associations de Mérindol, a eu lieu la première journée de la formation « approfondissement à l’ornithologie : identifier, connaître et protéger les oiseaux de Vaucluse », en partenariat avec le conseil départemental du Vaucluse (CD84).

Après un rappel rapide sur les techniques de description des espèces et les statuts biologiques, la matinée en salle a permis aux participants d’aborder des sujets variés. Tout d’abord : pourquoi et comment les oiseaux chantent-ils ?  Ils ont appris à décrire un chant pour reconnaitre les espèces, ainsi que quelques chants et cris caractéristiques comme celui du verdier, ou encore de la fauvette mélanocéphale 

©Marine Mussard

Les participants ont ensuite eu une présentation sur les différents milieux en Vaucluse : falaises, forêts de pinède ou chênaie ou encore la garrigue. Chaque milieu a été séparé en différents micro-habitats : cime des arbres, au sol, dans un trou ou encore dans une vire rocheuse, afin de présenter les différents types de nidifications.  Ils ont pu se rendre compte qu’une variété d’habitats était à l’origine de la variété des espèces présentes dans le département du Vaucluse.  

©Marine Mussard

Enfin, ils ont pu apprendre à effectuer une recherche multicritère sur Faune-Paca avant d’aller sur le terrain, afin de pouvoir se préparer aux observations.  

©Marine Mussard

L’après-midi, les participants se sont d’abord dirigés vers l’Espace Naturel Sensible de « La garrigue » à Mérindol, ou l’on retrouve des milieux variés. La promenade a commencé dans la pinède et la garrigue ou ont été vus et entendu le Verdier d’Europe, le Serin cini, le Geai des chênes, le Grimpereau des jardins et la fauvette à tête noire.  

©Marine Mussard
©Marine Mussard

Ensuite, sur un point élevé face à la Durance, ils ont pu découvrir les espèces d’oiseaux d’eaux et ceux qui occupent la ripisylve : le Grèbe castagneux, le Héron cendré, et le Grand Cormoran. En vol on put être aperçu des corvidés, comme le Grand Corbeau, ou encore des rapaces diurnes comme le Circaète Jean-le-Blanc, ainsi qu’un couple de Milan noir au nid.  

©Marine Mussard
©Marine Mussard

Ensuite, sur un point élevé face à la Durance, ils ont pu découvrir les espèces d’oiseaux d’eaux et ceux qui occupent la ripisylve : le Grèbe castagneux, le Héron cendré, et le Grand Cormoran. En vol on put être aperçu des corvidés, comme le Grand Corbeau, ou encore des rapaces diurnes comme le Circaète Jean-le-Blanc, ainsi qu’un couple de Milan noir au nid. 

©Marine Mussard
Couple d’Aigle de Bonelli, à travers la longue vue ©Marine Mussard

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.