Catégories
grands évènements

Sortie nature à Beuil-les-Launes le 20 mai

Notre rendez vous à Carrefour se passe bien, et nous voilà parti pour Beuil, remontant le Var, puis le Cians, et arrivant à la chapelle St. Anne où nous attendent d’autres participants.
Nous trouvons aisément les balises qui nous indiquent le chemin, et déjà, Mésanges Noires et Coucou gris se font entendre… Bien sur nos Moineaux habituels sont là, ainsi que des Pies bavardes comme leur nom l’indique ! Quelques Corneilles noires aussi… Et puis nous arrivons à l’endroit où nous dominons le champs des Marmottes. Après un petit moment de recherche, nous les voyons… Elles apparaissent, parfois une à une, à notre regard, mais au final, tenant compte d’une certaine dispersion, nous en compterons une vingtaine . Pour nos oiseaux, ils semblent bien craintifs cette année, et resteront la plupart du temps cachés. Il est vrai que le ciel se nuagifie, et que les rayons du soleil disparaissent peu à peu ! Notre progression se fait de plus en plus difficile pour certains d’entre nous, car, avec la pluie de ces derniers jours, le chemin par endroits, devient un immense bourbier ! Nous voilà ensuite au Lac de Beuil, nous avons pu repérer avant de l’atteindre, Chardonneret élégant, Pouillot véloce, Alouette lulu, Mésange charbonnière et huppée.
Le ciel devenant de plus en plus gris, nous hâtons le moment du repas, et choisissons finalement une prairie en adret. Notre repas se déroule paisiblement, la socca faite avec la farine fournie par Patrice a un franc succès ! Mais un certain nuage nous a choisi pour nous envoyer quelques gouttes, ce qui nous décide à une retraite tranquille. Donc obligés de reprendre le chemin de montée, la boucle aurait été vraiment trop longue, le groupe se divise d’ailleurs en deux, certains voulant aller se mettre à l’abri plus rapidement et d’autres espérant profiter encore du charme des lieux. En fait, pour deux participants, la descente dans la boue, se révélera encore plus compliquée que la montée. Enfin, on y arrive quand même, Oiseaux notés, Fauvettes à tête noire, Pic vert, et Grive musicienne. En arrivant aux voitures, les personnes du groupe de fin peuvent bénéficier d’observations de Pinson, mais surtout d’un petit cours sur leur chants.
C’est vrai que la pluie avait cessé pendant toute la descente pédestre, et c’est très heureux, car par la suite, pendant tout le trajet en voiture, presque jusqu’à Nice, elle ne va pas nous oublier. Il est vrai que dans les gorges du Cians, nous avons eu un petit déluge, et avec toutes les roches déjà tombées sur la route, on espère que les grillages de protections seront sans faille ! Au total une très agréable journée, qui laissera pour beaucoup de très bons souvenirs.
A Bientôt, Bernard

Peu de photos de cette journée à cause des conditions climatiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *