Une AG 2018 exceptionnelle

L’année des 20 ans de notre association et l’élection présidentielle
rendaient cette assemblée générale certainement plus exigeante en préparatifs.
Bravo à tous les organisateurs. Le défi a été relevé avec panache.
Merci aux deux groupes locaux, Ventoux et Luberon Monts de Vaucluse
pour leur accueil chaleureux et réussi à tous les niveaux,
aussi bien naturaliste que gastronomique.
Les deux éléments prioritaires pour une assemblée générale réussie.
Certains discours ont contribué aussi à cette réussite,
en particulier celui de notre directeur Benjamin Kabouche,
qui a raté sa vocation d’humoriste. Il nous a appris que Gilles Viricel, notre ancien président
qui a tenu un septennat, est un chirurgien entomologiste émérite.
Avec ses mini bistouris, il opère les libellules pour les rendre à la vie.
Maintenant, il va avoir le temps de nous sortir les fiches « Odonates en détresse »
pour le Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Buoux.
En parlant d’Odonates, nous avons été gâtés avec une belle sortie le samedi soir.
De 18h00 à 20h00, Jean-Marin nous guidait à travers la dernière zone humide de Carpentras.
Hélas menacée par les bulldozers des bétonneurs fous.
 
Sympetrum sanguin mâle
Sympetrum sanguin femelle

Un couple d’anisoptères (libellules) nous surveillent alors que nous les braquons sans vergogne avec nos optiques menaçantes mais inoffensives.

 

Les zygoptères (demoiselles), moins inquiets sont à l’affut près de l’eau.

Caloptéryx éclatant mâle
Un essaim qui fait des envieux
En bordure des champs, un Orchis pyramidal
Les Demi-deuils volètent autour de nous pour chercher les scabieuses
Une belle chenille à identifier.
La phalène picotée est un hétérocère actif la journée.
Qu’observent-ils donc sous ce pont au-dessus du canal de Carpentras ?
Une dizaine d’Araignées des ponts, Larinioides sclopetarius évidemment
Après cette belle promenade, nous nous retrouvons 26 à dîner
au logis des jeunes pour une joyeuse soirée avec les bénévoles des deux groupes.

Δ

Le lendemain matin, c’est Philippe qui nous emmène sur la face nord du mont Ventoux.
Nous démarrons de la petite station de ski du mont Serein.
Heureusement, le beau temps est toujours de la partie.
Nous  admirons ainsi les vues magnifiques.
Un croassement caractéristique nous fait lever la tête
Un couple de Grands corbeaux plane tranquillement
Notre objectif n’est pas d’aller jusqu’au sommet tout pelé du « Géant de Provence »
ou « Mont chauve », mais bien de découvrir une partie de ses mille espèces de plantes, espèces méditerranéennes et flore alpine mêlées aux reliques arctiques,
qui l’ont fait classer réserve de biosphère par l’UNESCO.

Papaver alpinum subsp. rhaeticum se côtoie en jaune et en orange
Les arbres reliques aux formes spectaculaires
Et ce qu’il en reste
Philippe nous montre un buisson fleuri
Le rosier des Alpes  Rosa pendulina avec un Syrphe
Les chants des oiseaux égayent notre ascension.
Une grande famille de Mésanges noires s’agite au dessus de nous.
Juvénile de Mésange noire affamé
Elles sont bien trop préoccupées pour prendre la pose pour la photo.
En arrivant à la combe Faouletière, nous nous faisons encore plus silencieux.
Dans ses spectaculaires éboulis, trottinent parfois des Chamois.
Hélas, nous arrivons bien trop tard pour les voir.
Mais sur le chemin du retour, en faisant une boucle à travers bois,
les dames du groupe, à l’ouïe fine, entendent des branches craquer dans la lisière.

Une demi-douzaine de Chamois progressent à notre allure et dans la même direction.

En redescendant vers la station, nous traversons les pentes fleuries
Cette flore si diversifiée ne peut qu’attirer une grande variété de papillons.
Hamearis lucina
La Lucine
Erynnis tages
Le Point-de-Hongrie
Lasiommata maera
L’Ariane, le Némusien
Lasiommata petropolitana
La Gorgone
Polygonia c-album
Le Robert-le-Diable, le Gamma
Cette  Petite Tortue Aglais urticae mériterait une intervention chirurgicale de Gilles
Son profil gauche est plus avantageux
Leptidea sinapis
La Piéride de la Moutarde
Euclidia mi
Le Mi , un papillon de nuit

Lobaria pulmonara, un lichen qui mérite toute votre attention.

Merci à Philippe et à notre petit groupe bien sympathique
pour cette superbe balade naturaliste
où chacun a pu partager ses connaissances.

 

Crédits photos : François-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.