Balade naturaliste à Fabrégas

Dimanche 25 novembre, 8h30, le soleil se lève au dessus des pins de La Verne,
 la lune se couche derrière la colline du Plan d’Aub.
La lumière est idéale pour admirer les merveilles de la Nature.
 
Aline donne ses consignes aux oiseaux en attendant le public qui a rendez-vous à 9h00.
Nous sommes au complet à quinze. Après les présentations d’usage,

nous nous postons derrière la ganivelle de la zone de quiétude du Domaine de Fabrégas.

Le spectacle peut commencer.

Les Rougegorges familiers jouent leur rôle de musiciens à la perfection.

Madame Serin cini fait sa toilette perchée sur l’amandier, perchoir préféré de nos acteurs avant de rejoindre ses congénères pour déguster les graines d’Amarante,

Monsieur Serin cini n’est pas loin

Les Étourneaux sansonnets effectuent leur ballet aérien autour des palmiers.

Un curieux se rapproche de nous
 
Les Rougequeues noirs sont toujours les moins farouches d’entre tous.
Ils nous offrent une belle chorégraphie avec leurs génuflexions saccadées
et les frétillements de leur queues colorées.
Mais c’est le Tarier pâtre, gonflant sa poitrine orange,
toujours perché bien en vue, qui leur ravit la vedette.
Avec la lunette, nous pouvons observer à l’autre bout du champ un des six nichoirs
que nous avons posé l’an dernier dans le domaine.
Une tache sur le tronc nous intrigue, c’est un Vulcain qui se réchauffe au soleil.
En cheminant sur l’allée principale, Jean-Claude explique les particularités
de cette belle araignée qui a adopté les pistachiers lentisques du domaine.

En arrivant à la bâtisse, nous retrouvons un Rougequeue noir qui batifole devant nous.

Nous partons alors dans le bois. Là, nous retrouvons les habitants habituels de la forêt.
Les Mésanges bleues, nous y accueillent à l’entrée.
Ensuite les observations se feront plus auditives,
car les frondaisons encore bien fournies des arbres offrent un camouflage efficace.
Lucille, notre jeune bénévole mal-voyante nous est alors d’un grand secours.
Passionnée par les oiseaux depuis son plus jeune âge,
elle sait reconnaître pas moins de 80 de leurs chants.

Pour ceux qui ne les connaissent pas, nous allons voir les ruines des moulins.

En sortant du bois, sur le chemin du retour, le ciel s’obscurcit,
nous avons eu beaucoup de chance avec cette superbe matinée sans vent.
Un Faucon crécerelle fonce au-dessus de nos têtes,

comme pour une invitation à revenir bien vite.

Liste des espèces observées :

3 Bergeronnettes grises
20 Chardonnerets élégants
2 Corneilles noires
30 Étourneaux sansonnets
1 Faucon crécerelle
5 Fauvettes mélanocéphales
4 Fauvettes à tête noire
10 Goélands leucophées
4 Grimpereaux des jardins
5 Mésanges bleues
4 Mésanges huppées
1 Pic vert
3 Pies bavardes
1 Pigeon ramier
17 Pinsons des arbres
1 Pipit farlouse
7 Rougegorges familiers
7 Rougequeues noirs
14 Serins cinis
2 Tariers pâtres
8 Tourterelles turques
2 Verdiers d’Europe
10 Épeires de l’Opuntia – Cyrtophora citricola
1 Vulcain

Photos de François-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.