Lire la suite...Près de Marseille, la voie ferrée est une sorte de frontière entre le Parc naturel régional de la Sainte-Baume et le Parc national des Calanques. Elle est un obstacle, au même titre que certaines infrastructures routières, à la circulation des espèces animales sur le territoire. Afin d'en réduire l'impact sur la biodiversité, des aménagements étaient nécessaires.

Lire la suite...Dans la poursuite des actions de rétablissement de continuités écologiques au travers de l’infrastructure autoroutière, ESCOTA porte le projet de rétablissement de corridors écologiques, par la création ou la réhabilitation de passages busés sous l’autoroute de type écoduc.

Lire la suite...Les retours d’expérience accumulés en France et dans le monde, montrent sans ambigüité l’efficacité des écoponts comme solution technique pour reconstituer un corridor biologique au travers d’une infrastructure linéaire. Un programme de rattrapage a donc été décidé en cohérence avec les secteurs prioritaires identifiées dans le SRCE PACA (désormais intégré au SRADDET) pour la restauration de grandes continuités au regard des infrastructures de transport.

Lire la suite...Enedis investit dans la sécurisation du réseau de distribution d'électricité en enfouissant 3km de ligne haute tension dans le massif de la Sainte Baume.

Lire la suite...Il y a un fort consensus scientifique que la connectivité des systèmes naturels devrait être une priorité mondiale face aux changements climatiques et la crise de la perte de biodiversité. Le Groupe de spécialistes de la conservation de la connectivité annonce la publication de la version française des lignes directrices mondiales pour la conservation de la connectivité écologique de la nature.

Lire la suite...La faune sauvage doit se déplacer sans encombre pour se nourrir ou se reproduire. Lors de ses déplacements, elle se confronte aux routes, autoroutes, voies ferrées et canaux de notre région. Pour améliorer le franchissement de ces infrastructures, des aménagements sont possibles et font l'objet d'études ciblées.

Lire la suite...Nous gardions ce défi au chaud dans l’attente de conditions météo favorables et de possibilités de sorties. Dans le respect de l’actualité des annonces sanitaires, certaines occasions vous permettront peut-être d’y participer. Contribuez à identifier les secteurs routiers à risque pour les amphibiens. Ces informations précieuses nous aideront à proposer des aménagements ciblés, afin de lutter contre la mortalité routière de ces espèces. 

Lire la suite...Le réseau VINCI Autoroutes compte au total près de 1 000 passages à faune. Sur les autoroutes existantes, 18 écoponts (ponts végétalisés) de nouvelle génération ont été construits ces 10 dernières années dans le cadre de programmes volontaires, ainsi que 107 passages petite faune (tunnels sous l’autoroute), sept ouvrages hydrauliques et un chiroduc pour chauves-souris. Découvrez dans cette vidéo l’écopont du Pourcieux sur l’autoroute A8 dans la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Lire la suite...Le 21 octobre 2020, les gestionnaires de réseau du territoire Val de Durance se sont réunis pour échanger sur l'étude menée la LPO PACA sur les secteurs de la Saulce et de Ventavon dans les Hautes-Alpes (05).

Lire la suite...La faune sauvage a besoin de se déplacer pour se nourrir et se reproduire. Elle se heurte souvent à des infrastructures de transport construites par l’Homme tels que les routes, autoroutes, canaux et voies ferrées. Véritables frontières ou source de mortalité, ces infrasctructures se doivent d’être plus perméables à la faune sauvage tout en assurant la sécurité des usagers.