Restez informé

Hirondelle rustique © Aurélien AudevardDepuis le 1er janvier 2019, la vente de pesticides chimiques de synthèse est interdite aux particuliers.  Il s’agit des produits phytosanitaires : fongicides, insecticides, nématicides, acaricides, herbicides et autres biocides d’origine chimique. La commercialisation et la détention de tous ces produits à usage non professionnel  sont désormais interdites.

 

Qui est concerné?

Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs. Il est tout de même à noter que les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculteur biologique peuvent être utilisés.

 

Voici enfin une bonne nouvelle pour nos amies insectivores, les hirondelles et les martinet !

Mais la cause principale de leur déclin est due à l’utilisation abusive des pesticides. Ils peuvent avoir des effets directs et indirects sur ces oiseaux. Leur utilisation détruit notamment toute présence d’insectes volants (appelés plancton aérien), qui constituent la presque totalité de leur régime alimentaire. Lorsque les hirondelles et les martinets ingèrent des insectes contaminés, elles stockent dans leur graisse certains polluants qui peuvent être des produits chimiques ou des métaux lourds, qui agissent comme de réelles "bombes à retardement" lors de la migration où les graisses sont majoritairement utilisées.

L’interdiction de l’usage des pesticides pour les particuliers est donc une réelle avancée pour la sauvegarde des hirondelles, des martinets et de la biodiversité au sens large.

Julie Cabri, ambassadrice de la biodiversité à la LPO PACA

 

Hirondelles et martinets 2019Cet article a été réalisé dans le cadre de l'année d'actions pour les hirondelles et les martinets 2019