Gros bec casse-noyaux © Aurélien AudevardSouvent timide et caché dans la cime des arbres, un gros passereau émet des « tiek » brefs suivis par des « tsii-iiih » trainants et aigus. Le passereau de cette semaine est une véritable force de la nature, capable de briser des noyaux de cerise d’une pression de bec. Pas plus gros qu’un étourneau, le Grosbec casse-noyaux passe son temps immobile dans les frondaisons des arbres, occupé à chercher des graines. Comme pour la Mésange noire, les contacts sur le littoral varois sont habituellement rares mais se multiplient cet automne, montrant sans doute une disette alimentaire en Europe centrale.

 

Qui est-il ?

Malgré ses 55 grammes et ses 18 centimètres, il est un oiseau discret que l’on ne contacte bien souvent qu’aux cris. Le Grosbec casse-noyaux est le plus gros oiseau de la famille des Fringillidés (pinsons, chardonneret, etc.). Il a une silhouette trapue, avec sa grosse tête et son bec démesuré, son cou et sa queue courts. Le manteau de notre oiseau est brun foncé et le croupion chamois clair. Le dessus des ailes présente une large bande blanche. Ses ailes sont noires avec des pointes aux extrémités évasées irisées de bleu. Ces éperons sont une particularité unique dans l’avifaune européenne. Sa tête est rousse, les contours de son bec, de ses yeux et sa gorge sont d’un noir profond. Sa poitrine est saumonée et sa queue rousse et noire avec des bords extérieurs blancs.

 

Revenons quelques secondes sur le bec de notre oiseau. Particulièrement impressionnant et pourvu d’une puissante musculature pour le mettre en action, cet outil lui permet de briser des noyaux et les graines les plus coriaces. Il n’entre donc très peu en concurrence pour l’alimentation avec d’autres granivores. Capable de pression de 30 à 47 kg au centimètre carré, il peut ainsi briser des noyaux de cerises ou même d'olives ! Son régime alimentaire est principalement constitué de graines de hêtres mais aussi de samares (graines ailées) que produisent les érables, les charmes, les tilleuls ou les frênes. Des fruits ou des baies complètent également son menu à l’automne. Parfois, il ne dédaigne pas de venir aux mangeoires quelques minutes pour consommer des graines de tournesol.

 

Les vergers, les grands jardins, les forêts de feuillus ou mixtes, les bois, les bosquets, les parcs sont les milieux de prédilection du Grosbec casse-noyaux. C’est à la fin du mois d’avril, que le Grosbec casse-noyaux nidifie dans les vieux massifs de feuillus, solitairement ou bien parfois en colonies lâches de plusieurs couples. Le nid est en forme de coupe, est l’œuvre du mâle qui choisit son emplacement dans une fourche à bonne hauteur et réalise les fondations alors que la femelle le peaufine de radicelles, de brindilles et de lichens. L'intérieur est tapissé de poils ou de crins. La femelle pond de 2 à 7 œufs, qu’elle va couver durant environ 9 à 14 jours. Les jeunes sont nourris d’arthropodes notamment de chenilles, puis de graines et de bourgeons par les deux parents. Ils quitteront le nid quinze jours après l’éclosion.

 

Le Grosbec casse-noyaux a une large aire de distribution et vit de l’ouest de l’Europe jusqu’en Sibérie centrale et en Daourie. Les populations d’Europe centrale et occidentale sont des migratrices partielles alors que les oiseaux asiatiques hivernent en Chine, dans les deux Corées ou au Japon. En France, il occupe durant la saison de reproduction le quart nord-est, le nord des Alpes, et les grandes forêts du centre de la France où ses effectifs sont estimés dans une fourchette de 60 000 à 100 000 individus.

 

Pour le voir…

Le Grosbec casse-noyaux est une espèce peu commune sur les salins d’Hyères. Suite à un petit afflux en ce début d’automne, c’est le moment idéal pour le contacter. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour l’observer, des sorties nature dans les salins de Hyères sont organisées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Toulon Provence Méditerranée. Peut-être aurez-vous l’occasion de faire sa connaissance en compagnie de spécialistes des oiseaux. La prochaine sortie est prévue le 18 octobre à 09h00 aux salins des Pesquiers. Pour réserver votre place, contactez le 04 94 01 09 77.