Catégories
Non classé

Formation Loutre d’Europe et autres mammifères semi-aquatiques

Les 25 et 26 novembre 2019, 15 participants se sont donnés rendez-vous à Lapalud dans le Vaucluse pour une formation Loutre d’Europe et autres mammifères semi-aquatiques, animée par la LPO PACA qui est en charge de la déclinaison en région du Plan National d’Action Loutre d’Europe, qui lui a été confié par la DREAL PACA.

Jour 1

La matinée en salle était consacrée à la reconnaissance générale sur photo des espèces semi-aquatiques de France et plus particulièrement de PACA, ainsi que de leur traces et indices de présence. Le Plan National d’Action Loutre d’Europe et son utilité ont été présenté, ainsi que les tendances d’évolution et la répartition de l’espèce dans la région. Les stagiaires ont également pu faire quelques recherches bibliographiques sur la biologie et l’écologie de la Loutre d’Europe, du Castor d’Eurasie et du Campagnol amphibie afin de participer efficacement aux protocoles de suivi.

Critères d’identification des espèces de mammifères semi-aquatiques. @Pauline Rochotte

La formation s’est poursuivie l’après-midi par une mise en pratique sur le terrain de recherche et d’identification de trace et indices de présence de mammifères semi-aquatiques, dans diverses configuration : rivières, enrochement, canal, plans d’eau…

Épreinte de Loutre d’Europe. @Pauline Rochotte
Identification de traces de pas. @Pauline Rochotte
Castoréum. @Pauline Rochotte

De retour en salle, un quiz photo et vidéo ont permis aux stagiaires de perfectionner leur identification des mammifères semi-aquatiques. L’utilisation de l’outil Faune-Paca a également été abordée afin de pouvoir transmettre efficacement ses observations de terrain.

Jour 2

La deuxième journée de formation a débuté par la présentation du protocole PNA et de la méthodologie de prospection, associée à un exercice de préparation d’une prospection sur cartographie. Les stagiaires ont également pu rechercher et identifier les pressions actuelles exercées sur les mammifères semi-aquatiques, ainsi que les actions de conservation et de gestion mises en place.

Préparation d’une prospection sur cartographie. @Pauline Rochotte

Départ pour le terrain en fin de matinée afin de chercher et reconnaître les traces et les indices laissés par différentes espèces semi-aquatiques.

Écorçage de castor. @Pauline Rochotte

L’après-midi s’est poursuivie sur le terrain avec l’application par les stagiaires de la méthodologie de prospection de la Loutre d’Europe et du Castor d’Eurasie.

L’odeur est un critère d’identification important. Ici un castoréum. @Pauline Rochotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.