Groupe local du Pays Gapençais

Visuel de présentationUn peu d’histoire

En février 2004, un relais départemental de la LPO prenait naissance à la suite d’une exposition « Nichoirs et mangeoires » qui avait obtenu un franc succès au CMCL (Centre Municipal Culture et Loisirs) de Gap.

Quelques actions attirèrent bientôt de nouveaux sympathisants : des sorties régulières avec des ornithologues confirmés, le comptage des craves à bec rouge, la Nuit de la Chouette, la mise en refuge du Domaine de Charance en 2006… D’autres sensibilisèrent à la protection de l’environnement : la Croisière Blanche, les éoliennes de la vallée de l’Oule, le marais de Manteyer, le lac de Mison…

En juin 2007, à l’occasion de l’Assemblée Générale de la LPO PACA qui se tenait à Charance, fut signée la charte des groupes locaux, acte de naissance officiel du Groupe Local LPO du Pays Gapençais.

Actualité

En 2012, le groupe vit grâce à une équipe d’une quarantaine de bénévoles actifs qui se répartissent dans la périphérie de GAP. Les activités rayonnent sur un secteur géographique assez vaste : Champsaur, Dévoluy, Embrunais, vallée du Buëch, Laragnais, Rosannais… Les sorties conduisent même au-delà, dans les départements limitrophes : les Alpes de Haute-Provence, l’Isère ou la Drôme. Des contacts d’ornithologues étrangers ont abouti à des échanges amicaux réguliers : Mohamed, Faiçal et Lotfi en Algérie, Bernard en Hollande…

Exceptionnellement, des séjours prolongés permettent de découvrir d’autres régions : la Camargue en 2008, la Montagne de Lure en 2009, Hyères en 2010, l’Espagne en 2011.

Activités principales

• Proposer des sorties naturalistes afin de découvrir et apprendre à identifier les oiseaux de notre région en fonction de leurs propres critères, des saisons et des biotopes. Faire connaissance de l’ensemble de la faune et de la flore de notre département.

• Participer activement au recensement et comptage des oiseaux organisés par la LPO (Migration, Enquête rapaces, JMZH…), le Parc des Ecrins (Gypaète barbu, Aigle royal, …) et tout partenaire.

• Prospecter particulièrement certaines espèces : Hirondelles, Circaète Jean-le-Blanc, Grand-duc, Faucon pèlerin, Oiseaux d’eau, etc… Les domaines d’étude de la LPO s’étant étendus à la biodiversité, les prospections concernent également les mammifères (par exemple le Castor), les amphibiens, les insectes…

• Rendre visite aux particuliers du réseau « Refuges LPO », inciter à la création de nouveaux refuges ou de mares, organiser des ateliers de construction de nichoirs, donner des conseils pour le nourrissage hivernal des oiseaux… Aider les collectivités  à créer et animer des refuges : établissements publics, maisons de vacances, campings, gîtes…

• Organiser des conférences, gratuites et pour tout public, au moins une fois par trimestre, présentées par des naturalistes référents d’origines diverses.

• Tenir le stand LPO et proposer des animations lors des manifestations : Nuit de la Chouette, Fête de la Nature, Semaine de la Biodiversité (avec le Comité Départemental du Tourisme), Journées du Patrimoine (avec le service Animation de la ville de Gap), Fête de la Science (avec Gap Sciences Animations 05), Foire Bio-Génépi…

• Présenter des expositions en rapport avec l’actualité ou les thèmes annuels : Oiseaux des Jardins, Oiseaux d’Afrique, Plumes des Bois, L’Oiseau dans l’Art…

• Sensibiliser la population et les jeunes, en particulier dans les écoles, à la découverte et à la protection de la nature.

• Aider au recensement de la biodiversité par la contribution à la base de données FAUNE PACA et la participation  aux 24 Heures Naturalistes (Poligny, St Julien en Beauchêne), au festival Inventerre (Digne)

• Mener des actions avec les communes pour valoriser certains sites particulièrement intéressants : zones humides (Manteyer, Chorges…), lacs (Pelleautier, Mison, Curbans…), avec ESCOTA sur le site des Piles à La Saulce (« Le Jardin aux Libellules »)

• Se mobiliser sur les projets ayant un risque d’impact environnemental en partenariat avec d’autres associations de protection de la nature. Effectuer une veille « presse », étudier les enquêtes publiques, participer aux réunions des instances environnementales (Natura 2000, Espaces Naturels Sensibles, Forêts, Montagne, Val de Durance…)

• Échanger avec les différents Groupes Locaux de la Région et autres associations et prévoir des sorties diversifiées (brame du Cerf, écoute des rapaces nocturnes, arbres remarquables, insectes, flore, etc.).

Réunion mensuelle

Les réunions se déroulent le 2ème vendredi du mois (Excepté Juillet et Aout) à 18h, Centre Social du centre-ville, Place Grenette, à Gap.

Les commentaires sont clos.