Bubo bubo

Le Grand-duc d’Europe est le plus grand rapace nocturne européen. Nous avons encore la chance de pouvoir l’observer dans notre secteur du littoral varois. Ce fut le cas lors de la prospection organisée par Catherine et David le jeudi 18 avril au Gros Cerveau.

Nous sommes huit bénévoles du groupe présents au rendez-vous à 19h00 au parking du CRAPA au Gros Cerveau. Le vent d’est souffle avec des rafales à 75 km/h, mais cela ne nous a pas découragé.

Il faut dire que nous sommes bien motivés par les récentes observations de deux Grands-ducs le 4 avril par Catherine et David.

Grand-duc d’Europe le 4 avril

Ainsi que par la vidéo prise au Parc Naturel Régional de la Sainte-Baume par Aude Mottiaux et envoyée au groupe par Élisabeth https://vimeo.com/331641474

À 19h48, nous débouchons du GR51 pour arriver sur notre poste d’observation.

Le GR 51

Tout en pique-niquant, nous ouvrons grand les yeux et les oreilles.

Les falaises qui nous entourent semblent accueillantes pour la nidification. mais en les regardant avec les jumelles, nous distinguons les nombreux équipements d’escalade installés là à demeure. C’est d’ailleurs le cas sur toutes les falaises des environs.

Nos guides nous préviennent que le prince de la nuit devrait arriver de l’est aux environs de 20h30.

Mais c’est de l’ouest que vient la première surprise avec un Circaète Jean-le-Blanc filant vers le nord-est face au vent.

Quelques minutes plus tard, c’est un Faucon crécerelle qui suivra la même direction. Trois Martinets noirs font quelques tours avant de disparaître. Le chant magnifique d’une Fauvette à tête noire monte de la vallée.

À 20h40, nous entendons nos premiers Hou-ho venant des hauteurs plus à l’est. L’écoute, rendue difficile par les rafales de vent, nous permet tout de même de distinguer un deuxième chant encore plus lointain dans la même direction.

Alors que nous sommes tous tournés vers l’est, un deuxième grand rapace, arrivant dans notre dos, passe bien au dessus de nous et s’en va tout droit vers l’est. Il fait trop sombre pour l’identifier. Sa silhouette rappelle bien celle du Circaète vu auparavant. Seraient-ce des migrateurs retardataires et pressés d’arriver ? Pendant qu’un groupe se positionne un peu plus à l’abri des rafales pour essayer d’avoir une meilleur écoute, David et Jean-Marc restés sur la position initiale, ont la chance de voir un Grand-duc arriver de l’est pour se cacher derrière la crête qui nous domine à l’ouest. Là où David les avait photographiés le 4 avril.

Nous restons encore quelques minutes pour admirer le lever de la lune avant de rentrer.

Un grand merci à Catherine et David pour cette belle sortie.

Photos de David et François-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.