Catégories
La Seyne Prospections naturalistes-Comptages

WETLANDS 2021 – La baie du Lazaret

Afin de mieux connaître les oiseaux d’eaux hivernants, chaque année, à la mi-janvier, un week-end est consacré au recensement des espèces présentes sur un réseau de zones humides organisées en « sites Wetlands ». Ce comptage est organisé par Wetlands International, une organisation à but non lucratif, fondée au Royaume Uni en 1954, qui s’intéresse à la protection des zones humides. Depuis 1987, le service Etudes et Recherches de la LPO coordonne les comptages d’oiseaux d’eau effectués à la mi-janvier. Ces dénombrements sont coordonnés au niveau international par le Wetlands International (anciennement BIROE) qui est basé maintenant à Wageningen aux Pays-Bas.

En France la LPO transmet chaque année à cet organisme les données collectées sur plus de 1500 sites français.

Depuis 2008, la LPO PACA coordonne les comptages Wetlands International en région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En ce qui concerne notre groupe, nous effectuons ces comptages dans la baie du Lazaret depuis 2014.

Le samedi 16 janvier 2021, nous perpétuons la tradition en étant présent de 15h30 à 17h30. Treize bénévoles se relaient pour assurer ce comptage.

Nous venons le soir pour vérifier la présence des Grands Cormorans et aussi des laridés au dortoir.

Lors de notre mise en place, nous dérangeons un Martin-pêcheur qui vole se réfugier sur le voilier le plus proche.

Un petit groupe de Mouettes rieuses se nourrit aux abords de l’embarcadère.

Aux environs de 16h00, les Cormorans ne sont que 24 présents.

Nous les voyons arrivés solitaires ou par petits groupes jusqu’au dernier comptage avant le coucher du soleil.

Nous en comptons alors 90. Cinq de plus que l’an dernier.

17h13

Par contre les Laridés sont moins nombreux. Nous distinguons difficilement du coté de Saint-Mandrier une trentaine de Goélands leucophées,

Un Goéland leucophée juvénile et une Mouette rieuse

plus de 190 Mouettes rieuses et une seule Sterne caugek.

Les Mouettes rieuses fidèles à leur ponton le plus éloigné

Une Bergeronnette grise nous fait jouer à l’oiseau mystère sur les parcs ostréicoles.

Les prévisions météo nous annonçaient des risques d’averses. Les nuages étaient bien là au début. Mais en fin d’après-midi, nous avons eu la bonne surprise de voir sortir le soleil avant qu’il ne se couche derrière le massif du Cap Sicié.

Chroicocephalus ridibundus

Crédits photos : Alain Brosseau et François-Marie Zwank

Une réponse sur « WETLANDS 2021 – La baie du Lazaret »

Bravo pour votre investissement ! Je suis actuellement sur Tahiti et je constate avec horreur le déboisement intensif de la forêt polynésienne dans l indifférence totale voir le soutien de la Présidence .Toujours plus haut !Un écosystème très abîmé.Quel ravage! (On recherche un bûcheron pour attaquer la forêt marquisienne)….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.