La biodiversité défendue par la Marine nationale

« Le ministère de la Défense dispose d’un domaine de 250 000 hectares utilisé pour l’entraînement des forces armées. Les terrains militaires, d’accès réglementé, ont échappé à l’étalement urbain, à certains modes d’agriculture intensive et à l’industrialisation et présentent de ce fait un intérêt faunistique et floristique souvent remarquable. » Extrait de la page Environnement du ministère des Armées.

Conférence mars 2016

Si la base navale de St-Mandrier est un site stratégique de premier plan pour la défense de notre pays, il l’est aussi pour les oiseaux migrateurs.

En créant un refuge LPO sur le site du Pôle École Méditerranée, nos marins contribuent à renforcer la trame verte indispensable à la survie des migrateurs, mais aussi des espèces indigènes.

Le mercredi 29 mai, l’inauguration de ce refuge fut l’occasion d’une très belle cérémonie tout à fait conviviale.

Étant responsable de tous les inventaires faunistiques de la presqu’île depuis 2014, (voir les derniers : Inventaire à Saint-Mandrier et Deuxième inventaire à Saint-Mandrier ), Élise a eu l’honneur de couper le ruban avec le Commandant.

Le jardin en permaculture est entretenu avec passion et efficacité par une jeune association de marins en retraite.

Sa toute nouvelle plaque

Un oranger est planté pour symboliser l’inauguration de ce jardin

Les insectes, auxiliaires indispensables, ne seront pas oubliés.

Un travail important a été déjà accompli sur ce site dans différents domaines. Les projets ne manquent pas afin d’en faire un coin de paradis pour la Nature et ses amis.

Vidéo des discours pour l’inauguration

Photos et vidéo de François-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.