Catégories
Biodiversité Education Environnement Ornithologie

Promouvoir le tourisme ornithologique en Camargue : une formation proposée aux acteurs locaux par la LPO PACA

Le 08 Mars au Mas du Pont-de-Rousty, dans les salles du Musée de la Camargue, la LPO PACA a formé les acteurs du tourisme en Camargue afin qu’ils mettent en valeurs la biodiversité, et plus précisément les oiseaux, auprès de leurs visiteurs.

La matinée a débuté avec une question : pourquoi les oiseaux viennent en Camargue ? Les participants ont pu se rendre compte que la diversité des milieux présent en ce territoire (marais doux, roselières, milieux cultivés à haies, lagunes saumâtres…) assurait différentes fonctionnalités pour les oiseaux : nourrissage, nidification ou zone de quiétude ou encore d’halte migratoire 

Les types de nidifications des espèces phares de Camargue ont également étés présentées aux participants.

Chacun a ensuite dû présenter à son tour une espèce en exposant son milieu de vie, à qu’elle saison l’observer et la raison de sa présence. Cela leurs a permis de réaliser que des activités pouvaient être proposés toute l’année autour des oiseaux avec les espèces de passages, sédentaires, estivantes nicheuse et les espèces hivernantes.

Pour aller plus loin, chaque espèce a été resituée sur la carte de la Camargue afin de pouvoir être capable de conseiller les futurs touristes.

Pour finir la matinée, et comprendre les statuts biologiques des espèces, ces dernières ont été replacées sur une carte du monde selon différentes périodes. Par exemple, le guêpier d’Europe arrive sur le pourtour méditerranéen autour de mi-avril, pour repartir en Afrique fin aout/début septembre.

L’après-midi a été consacrée aux observations naturalistes : entre sansouires, roselières et étang saumâtre, les participants ont pu observer autrement leur territoire.

Dans les sansouires, accompagné du renard roux, ils ont pu découvrir la Pie-grièche grise, espèce de plus en plus rare, le Bruant proyer, ainsi que la Grue cendrée et l’Ibis sacré en vol.

Ils se sont ensuite dirigés vers un observatoire au bord d’un étang pour profiter de l’observation des derniers hivernants, comme la Sarcelle d’hiver ou encore le Cygne tuberculé, et les espèces observables toute l’année comme le Grand Cormoran, la Grande Aigrette, le Vanneau huppé, ou encore la haute en couleur Talève Sultane.

Sur le retour, un chemin qui s’enfonce dans la roselière leurs a permis d’observer le Busard Saint-Martin en chasse ainsi que les nombreuses Aigrettes garzette qui s’y reposent derrière, à l’abris des regards.

A la fin de la journée, les participants avaient en main toute les clefs pour organiser des événements autour des oiseaux tout au long de l’année, dans le but de promouvoir ce patrimoine si riche en Camargue.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.