Lac de Mison

25 avril, le printemps est bien là, même si les roseaux sont encore en habit d’hiver. Ce matin, nous nous retrouvons une dizaine d’observateurs sur la dique Est (05) du lac et de suite, c’est le chant caractéristique des rousseroles turdoïde (syllabes « craquantes qui alternent avec d’autres plus hautes et criardes); elles seront plus difficiles à voir. Puis notre attention porte sur de petits cris d’appel, ce sont les poussins de Foulque macroule à la tête très colorée rouge cramoisi qui réclament leur pitance auprès des parents (jolies scènes de nourrissage), les Hirondelles rustique et fenêtre nous survolent.

Du côté de la prairie et des arbres, Bergeronnette grise, Bruant proyer, Tarier pâtre et Rossignol philomèle sont présents.

Durant le picnic sous les peupliers (et leurs flocons cotonneux) au pied de la digue Ouest (04) nous observons ou entendons Sitelle torchepot, Grimpereau des jardins, Geai des chênes, Merle noir, Pic épeiche, Pic vert et Pouillot véloce.

Un « maraudage » est prévu l’après-midi, pour un contact avec les visiteurs qui empruntent le tour du lac. Afin de communiquer, nous accrochons nos 2 panneaux à des Chênes qui nous procurent une ombre accueillante, il fait plutôt chaud … Hélas, très très peu de passage, apparemment les visiteurs du lac font quelques pas sur la digue et repartent, sans venir jusqu’à nous.

Notre temps de présence sur le site nous permettra de bien en profiter, parade de Grèbes huppé, nombreuses familles de jeunes foulques au nourrissage, mais aussi nous déplorons d’apercevoir un pêcheur qui laisse plusieurs fois son chien se baigner, alors que le règlement l’interdit (les chiens doivent être tenus en laisse, comme indiqué sur le panneau de signalétique au départ du parking) !
À 17h, la récompense viendra du ciel : le Circaète Jean-le-Blanc.
3C – Claire, Corinne, Christiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.