Altéo poursuit son activité

Suite à la visite organisée le 13 janvier 2016 par l’usine Altéo de Gardanne pour les membres du Conseil d’Administration du Parc National des Calanques, Janick nous a rédigé un récapitulatif pour mieux comprendre la situation :

« L’usine de Gardanne, spécialisée dans la production d’alumine à partir de la bauxite, a été autorisée par l’Etat à continuer à rejeter ses déchets à la mer, au-delà du 31 décembre 2015, pour une durée de 6 ans, sous certaines conditions.

En effet, les rejets étaient composés de matières solides en suspension, les « boues rouges » et d’éléments chimiques plus ou moins toxiques dissous dans l’eau. Ces rejets s’effectuaient depuis des dizaines d’années dans la mer, au large de Cassis, dans une zone située désormais dans le Parc National des Calanques.

Le décret d’autorisation stipule notamment que les matières solides en suspension ne doivent pas dépasser 35 mg/l. Courant janvier, le Parc National a obtenu de visiter le site d’ALTEO de Gardanne. Il apparaît que le procédé de transformation des déchets a été totalement modifié et que plus aucune boue rouge ne peut être déversée à la mer. La quantité résiduelle des matières solides en suspension serait aujourd’hui de l’ordre de 17 mg/l., alors qu’elle était naguère de l’ordre de 120 000 mg/l.

Par contre, pour les éléments chimiques dissous, comme l’aluminium ou l’arsenic, les valeurs des rejets sont bien supérieures aux normes européennes, tout en étant inférieures à la dérogation obtenue par l’entreprise. Il n’y a ni mercure, ni élément radioactif.

Un comité de surveillance (le CSIRM), qui doit contrôler la composition de ces rejets, est très attendu par le Parc. Les premiers résultats devraient être connus en mars 2016.

Rappelons qu’au sein du Parc National des Calanques, la LPO s’est prononcée contre l’autorisation de poursuite des rejets. »

Crédit photo: Janick Le Bournot
Crédit photo: Janick Le Bournot
Crédit photo: Janick Le Bournot
Crédit photo: Janick Le Bournot
Crédit photo: Janick Le Bournot
Crédit photo: Janick Le Bournot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.