Inauguration du jardin des Fadas Bucoliques

Article rédigé par Agnès Le Bournot

Le 23 Septembre, a eu lieu l’inauguration du jardin partagé des fadas bucoliques et l’entrée «officielle » du jardin dans le réseau des refuges LPO.

La journée débute par un petit déjeuner sous le mûrier ce qui nous donne plein de courage pour monter le stand.

C’est en la compagnie de Madame Claire PITOLLAT, députée de la 2ème circonscription de Marseille, que nous visitons le jardin, ou plutôt les 3 zones de jardin. Une troupe d’une cinquantaine de martinets pâles a profité de ces moments pour faire provision d’insectes avant le grand voyage d’automne.

Ensuite, toujours sous l’ombre accueillante et bienvenue du mûrier-arbre à palabre, une table ronde fort intéressante débute. Dominique ROBIN, directeur d’ATMOSUD, aborde la pollution atmosphérique et nous explique que la présence de microparticules dans l’air fixe les aérosols de pesticides et ralentit de façon conséquente leur dégradation. Rémy MARCIANO, architecte enseignant de l’école d’architecture de Marseille, et Sophie DERUAZ, architecte conseillère auprès des maires CAUE 13, nous présentent les enjeux de l’architecture dans les villes et la nécessité de créer non seulement des logements mais aussi des lieux, avec un cahier des charges exigeant pour préserver la biodiversité, où les habitants pourront jardiner à loisir. Nicolas BERNARD, association HEKO, représente avec dynamisme la place que peuvent prendre les jeunes dans la lutte pour le respect de l’environnement. Il nous a montré l’intérêt des circuits courts pour la nourriture. La présence de maraîchers en permaculture autour ou même au cœur des villes permet de livrer des produits frais et sains et à des familles de vivre correctement de leur travail.

Madame Anne MEILHAC, professeur des écoles, nous livre un aperçu du travail qu’elle a entrepris avec ses élèves dans la prise de conscience de la diminution des déchets et de son partenariat avec le jardin des Fadas pour la sensibilisation à la biodiversité.

Un repas «auberge espagnole » nous régale, tous se sont surpassés.

Enfin, le moment est venu pour moi de dire quelques mots et d’ouvrir le colis reçu de la Ligue pour la protection des oiseaux et de la biodiversité à l’occasion de l’inscription en «refuge LPO ». La journée se termine par des ateliers dans le jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.