Bâtir ses connaissances avec les Castors

La patience aura été bénéfique. Malgré une première sortie reportée pour cause de mauvais temps, le soleil était bien au rendez-vous ce dimanche 19 février. C’est par une belle journée que le groupe local du Pays Gapençais a organisé une balade dans le cadre des JMZH afin de faire découvrir le milieu de vie des castors. Une dizaine de personnes se sont enthousiasmées en admirant les branches taillées en crayons, sifflets ou autres barrages à travers les sites de Verclause et Rosans.

VERCLAUSE

Pour sa première sortie de l’année, Eliane est enchantée. En effet,  la référente du groupe local de GAP a reçu un journaliste de DICI TV venu spécialement pour filmer l’évènement. Le premier site se trouve près d’un pont sur le petit ruisseau du Baudon, un lieu très fréquenté et aménagé pour le public, mais qui n’a pas empêché une famille de castors de s’y installer. Après plusieurs descriptions caractéristiques faites par Emilie, nous avons pu observer les coulées typiques dues aux déplacements du mammifère  ainsi que les écorces et branches dont ils se nourrissent.

Le plus impressionnant reste la construction d’un barrage, énorme monument érigé afin de faire monter le niveau de l’eau favorisant la création de garde-manger et cachant l’entrée du terrier ou de la hutte.

Chemin faisant, après une aire de repos,  c’est à proximité d’un camping que d’autres castors ont élu domicile.

ROSANS

La balade continue dans une petite forêt proche de la station d’épuration de Rosans. La zone boisée respire la vie. En effet, outre les  nombreuses traces de Castors, nous pouvons également distinguer la présence de pics – dont le Pic épeichette que nous avons pu voir – par les très nombreuses loges qu’ils ont forées dans les arbres. Nous nous fourvoyons à travers les branches, en guettant les moindres trous creusés par nos rongeurs lorsqu’un paysage inattendu apparaît.  Les Castors se sont constitué un énorme garde-manger en abattant de nombreux arbres, véritable scierie animale.

Et si eux ont de quoi se nourrir, il est temps pour nous aussi de pique-niquer. Un café et un capuccino (pour Anthony !) plus tard, Eliane nous emmène dans un lieu insolite appelé les « boules d’or »..

LES BOULES DE GRES

Une magnifique balade vient clôturer la journée sur un site où des phénomènes géologiques  ont créé de grosses sphères de grès. Le paysage paraît d’un autre monde, l’imagination prend le dessus.

 Nous sommes ravis d’avoir pu découvrir le milieu de vie des castors expliqué avec passion par Eliane et Emilie ainsi que d’avoir partagé un moment privilégié entre curieux de la nature.

Compte-rendu réalisé par Quentin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.