Catégories
Non classé

CONFINES MAIS AUX AGUETS souvenirs en photos

Nous venons de vivre deux mois de silence, de quiétude, de tranquillité … ce fut pour tous, humains et animaux, un début de printemps totalement inédit, et propice aux écoutes et aux observations.

En effet, le confinement à domicile nous a donné une occasion, et même une occasion unique de pouvoir observer depuis notre fenêtre, notre balcon, notre jardin la nature dite « sauvage », la faune et la flore de proximité.

La suppression des bruits parasites (auto, mobylette, avions, et autres…) de notre vie quotidienne a transformé notre paysage en véritable salle d’opéra pour les oiseaux : chants de toutes sortes, gazouillis, sifflements dans les buissons, dans les arbres, dans le ciel… un vrai bonheur !

Quelques photos montages de nos vies au ralenti :

Belle composition montagnarde de Pierre. A vous de trouver les 20 bestioles différentes (attention il y a un piège :))
Agnès, belle vue environnante. (Toulon)
Sylvie : observations depuis son balcon sur le Faron (Toulon)
Sylvia dans son jardin à Six Fours
Katherine magnifique coucher de soleil sur la rade de Toulon.

Une véritable liste à la Prévert : des mésanges (bleues, charbonnières, huppées), des pinsons des arbres, des rougegorges, des grimpereaux des jardins, des fauvettes mélanocéphales ou à tête noire, des pouillots véloces, des rougequeues noirs, des faucons pèlerins et crécerelles, des geais des chênes… des hirondelles rustiques, de fenêtre, des rochers, … et bien sûr, des Martinets noirs, pâles et même à ventre blanc…

Des lézards des murailles, un orvet et même une petite couleuvre à échelon dans le jardin de Sylvia.

Puis à la tombée de la nuit, d’autres bruits sont alors perceptibles : le coassement des grenouilles ou celui des crapauds communs, le ululement de la Hulotte et du petit duc Scops, le grognement d’un hérisson… le passage d’un sanglier (hé oui !).

Quel beau spectacle offert par la « NATURE » en direct de son petit chez-soi !

Outre les oiseaux, la période est également propice à l’observation de chenilles, des papillons, des abeilles sauvages…  

Merci à Olivier pour ses belles observations en plein centre ancien de Toulon : l’hespérie du chiendent, la piéride de la rave, l’araignée Napoléon, des syrphes… et tant d’autres espèces que vous pouvez découvrir sur  https://www.facebook.com/olivier.reisinger.37

 

Une des belles photos faites par Olivier en centre-vile Toulon.

Que va-t-il se passer à la fin du confinement ?

La reprise de toutes nos activités risque fort évidemment de contrarier pas mal d’espèces qui seront surprises par cet afflux soudain de personnes.

Merci aux bénévoles qui ont contribué à cet article.

Katherine

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *