Catégories
Non classé

Comptage d’oiseaux de Berre par le Groupe Local Marseille

Depuis quelques années, des bénévoles du groupe LPO Marseille ont pris en charge une partie du comptage ‘Oiseaux d’eau hivernants ‘ de l’Étang de Berre.

Cet article se propose de décrire le principe de ces comptages et de se faire l’écho de notre participation 2020/2021.

Présentation Générale :

Les comptages sont organisés chaque année sur une journée d’un week-end à la mi-Novembre, mi-Décembre, mi-Janvier et mi-Février, celui de Janvier ayant une importance particulière puisqu’il est intégré au comptage Wetlands International, campagne de recensement des oiseaux aquatiques simultanée dans une cinquantaine de pays dans le monde (c’est là qu’on se sent très important 🙂 ).

Pour toutes ces prospections, les observateurs disposent d’un protocole de saisie spécifique dans la base faune-paca/Biolovision basé sur des formulaires spatio-temporels collectés et archivés de manière particulière.

Les équipes sont gérées, informées et conseillées par M Patrick Höhener avec la supervision bienveillante de la LPO Paca.

C’est également Patrick qui compile, archive et nous communique toutes les données mensuelles qui en Janvier sont, je le rappelle, transmises à Wetlands International

Campagne 2020/2021:

Cette année les volontaires du Groupe Local étaient, outre moi-même Yves THOMAZEAU0, Anael MARCHAS, Mélanie DELABALLE et Marion FIORENTINO.

Nous étions chargés du secteur Étang de Bolmon/Plage du Jaï situé à une grosse demi-heure de Marseille en voiture.

Le périmètre est  assez compliqué à couvrir car réparti sur un linéaire plutôt long, partiellement inaccessible à la voiture et de plus, en ce qui concerne Bolmon, situé sur 2 rives opposées du même étang.

Heureusement, cette année Marion s’est dévouée pour compter les oiseaux de la rive Sud comprenant entre autres le mini estuaire de la Cadière et je l’en remercie bien volontiers même si dans le contexte actuel, nous n’avons pas eu l’opportunité de nous croiser sur le terrain.

Pour ma part avec mon groupe, nous allons parcourir toute la Plage du Jaï en observant l’Étang de berre depuis des points de vue successifs, d’abord en voiture en bordure des petites maisons du quartier du Jaï puis à pied à partir de la première Bourdigue le long des dunes naturelles du Lido jusqu’à la Grande Bourdigue.

Il faudra ensuite effectuer le même parcours en sens inverse en observant l’étang de Bolmon cette fois et en fin de visite le mini-site dit «les vieux Salins».

Un exemple de document Biolovision généré par un comptage donnant un aperçu du secteur prospecté :

Exemple de document Biolovision généré par un comptage donnant un aperçu du secteur prospecté

Voici un rapide résumé de nos différentes sorties indiquant le nombre d’oiseaux comptés par site et les raretés rencontrées:

Le comptage de Novembre, effectué le 14, commence timidement avec une météo peu hivernale et un justificatif de déplacement professionnel délivré par la LPO Paca pour passer outre le confinement Anti-Covid…

Sur la Plage du Jaï, 419 individus pour 8 espèces, le gros des troupes étant composé de 200 Grands cormorans et 120 Grèbes à cou noir.

Sur Bolmon, 236 individus répartis en 17 espèces dont 2 Canards Souchet inhabituels.

Sur les Vieux Salins, 57 individus pour 7 espèces dont 17 Sarcelles d’hiver assez rares sur Berre.

Soit 712 individus au total.

Le comptage de Décembre réalisé le 12 donnera lieu à de plus nombreuses observations:

Sur la Plage du Jaï, 477 individus pour 11 espèces où le matin avec Mélanie nous avons le plaisir, en plus des espèces habituelles, de mettre dans la lunette 4 Macreuses Brunes et 7 Harles Huppés très occupés à pêcher dans les eaux de l’étang.

A noter également, pas moins de 14 Chevaliers Guignettes omniprésent le long de la plage, 147 Grèbes à cou noir et 9 Sternes caugek.

Sur Bolmon, 522 individus pour 24 espèces avec en particulier 16 Bruants des Roseaux, 33 Canards Souchets, quelques Flamants roses et 2 Rémiz pendulines, un passereau paludicole rare, entendues par Anael en après-midi.

Sur les Vieux Salins, 15 individus pour 3 espèces dont 6 Cisticoles des joncs, fragile passereau des zones humides.

Soit 1014 individus au total.

Le comptage de Janvier est fixé au 16 et il ne fait vraiment pas chaud: la saisie sur smartphone sans gants devient vite pénible malgré le plaisir de revoir nos oiseaux préférés et la motivation du recensement Wetlands. Nous avons la compagnie de Corinne Ignesti qui va faire crépiter son appareil photo.

Et nous allons «établir notre record»:

Sur la Plage du Jaï, 382 individus pour 9 espèces avec une jolie troupe de 40 Flamants et un bon score de 234 Mouettes rieuses.

Sur Bolmon, 1098 individus pour 20 espèces avec pas moins de 111 Flamants roses, 582 Mouettes rieuses et l’observation du discret Râle d’eau et de 11 Avocette élégantes dans sa partie NE.

Sur les Vieux Salins, 13 individus pour 7 espèces dont 2 bécassines des Marais, sympathique limicole au plumage cryptique toujours difficile à contacter.

Soit 1493 individus au total.

Enfin pour le comptage de Février,  décidé pour le 13, gros changement: nous abandonnons le secteur de Bolmon et Marion pour celui du Clos en limite Nord des Salins de Berre avec l’aide exceptionnelle de Baptiste Juniot et toujours Anael et Mélanie.

Pour couvrir cette zone, nous allons longer le bord de l’étang en foulant les innombrables coquilles blanches qui composent la plage en essayant d’éviter les nombreuses flaques laissées par les récentes pluies.

Nous aurons le plaisir d’y compter 574 individus pour 18 espèces avec quelques observations d’oiseaux rares tels que

1 Grande Aigrette, la cousine géante de l’Aigrette Garzette,

2 Grèbes Esclavon, un quasi sosie du grèbe à cou noir dont il est bien difficile à différencier,

3 Harles Huppés et un magnifique Plongeon Imbrin qui bien que volumineux sera délicat à observer car comme son nom l’indique, l’oiseau est souvent dans l’eau et de plus se tient loin du rivage.

Un vol bas de 144 Flamants roses (!) va ensuite nous émerveiller alors que nous avons le plaisir de rencontrer Patrick Höhener en bordure Nord de son périmètre de comptage.

Finalement le long des près humides que nous parcourons en voiture nous ne comptabiliserons que 4 individus de Héron Cendré comme espèce validable par le protocole, mais nous aurons le plaisir d’observer, entre autre, une grosse troupes de serin cini et plusieurs Outardes Canepetières à quelques battements d’ailes seulement du Lycée de la commune de Berre.

POST-SCRIPTUM

En ce qui me concerne, ces comptages, où j’ai été solidement accompagné par Anael et/ou Mélanie, ont été l’occasion comme chaque année de redécouvrir les magnifiques paysages de cet étang souvent perçu seulement comme une zone industrielle, aéro portuaire ou commerciale alors qu’il offre des points de vue de toute beauté et abrite une avifaune variée et typique des zones humides méditerranéennes.

Oserais-je dire que je préfère souvent les ambiances de flamants roses berroises à celles de Camargue ?

La variété des milieux est de mon point de vue exceptionnelle: Plages de coquillages, Salins, Lagunes, Lido dunaire, roselières, estuaires … seulement gâchée par endroits par la présence d’installations de chasse peu sympathiques et bien sûr par l’état douteux de l’environnement en général sur cette zone industrialisée.

J’espère qu’en participant à ces prospections, nous contribuons un peu à la connaissance des oiseaux qui la fréquente (variation des effectifs/ Tendances par espèces…) et mettons ainsi en évidence la richesse naturelle de ces lieux qui pourraient sans doute être encore mieux mis en valeur.

Cette année des étudiants de l’association ANUMA ont accompagné les compteurs alors pourquoi pas vous l’année prochaine si le coeur vous en dit?

En attendant vous pourrez bientôt consulter le bilan régional Provence-Alpes-Côte d’Azur du Comptage Wetlands International 2021 qui ne devrait pas tarder à être accessible sur le site Faune-Paca.

Pour finir voici la liste alphabétique des 31 espèces d’oiseaux d’eau observées à l’exception du comptage Bolmon/Jaï de Février auquel je n’ai pas participé et bien sûr sans mentionner les nombreuses oiseaux rencontrés mais non concernés par le protocole:

Aigrette garzette, Avocette élégante

Bécassine des marais, Bergeronnette des ruisseaux, Bouscarle de Cetti, Bruant des roseaux

Canard colvert, Chevalier guignette, Cisticole des joncs, Cygne tuberculé

Flamant rose, Foulque macroule

Gallinule poule-d’eau, Goéland leucophée, Grand Cormoran, Grande Aigrette Grèbe à cou noir, Grèbe castagneux, Grèbe esclavon, Grèbe huppé

Harle huppé, Héron cendré

Macreuse brune, Martin-pêcheur d’Europe, Mouette rieuse

Plongeon imbrin

Râle d’Eau, Rémiz penduline

Sarcelle d’hiver, Sterne caugek

Tadorne de Belon

2 réponses sur « Comptage d’oiseaux de Berre par le Groupe Local Marseille »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.