Chevreuil © Nicolas FuentoAvec l’évolution sans cesse grandissante du parc automobile et l’extension du réseau routier, la faune sauvage se trouve de plus en plus impactée. Les effets d’une infrastructure linéaire sur la faune sauvage sont multiples : morcellement et/ou perte de l’habitat, dérangement, mortalité, effet barrière, etc. L’effet le plus visible, la destruction directe par collision avec un véhicule, est le plus souvent évoquée.

Ainsi, le nombre d’accidents mettant en cause des animaux sauvages a quintuplé en dix ans au niveau national. Au titre de la conservation des espèces et de la faune sauvage, il paraît donc primordial que les autorités et les collectivités prennent en compte l’impact sur la faune sauvage de toute nouvelle infrastructure routière censée induire un trafic important. Pour cela, il est nécessaire de préciser l’impact des routes en région sur la faune sauvage.

Loir Gris sur la route © Pierre RigauxLa LPO PACA met en place une étude de la mortalité routière de la faune, en particulier des mammifères au niveau régional. Il s’agit principalement de caractériser les enjeux « collisions » pour les différents groupes d’espèces (oiseaux, mammifères, reptiles & amphibiens, invertébrés), et de proposer des solutions techniques en termes d’aménagement.

Pour ce faire, la LPO PACA établit dans un premier temps un état des connaissances, et rencontre les responsables de réseaux routiers et autoroutiers des 6 départements ainsi que le Service d’Etude sur les Transports, les Routes et leurs Aménagements(SETRA) et le Centre d’Etude Technique du Ministère de l’Equipement (CETE) méditerranée. D’autre part, la base de donnée en ligne http://www.faune-paca.org est développée pour optimiser la saisie des données de collisions routières. Un référencement des lieux-dits routiers et autoroutiers est effectué dans le système de cartographies. Une base de données « collision faune » est déjà disponible.

L’amélioration des connaissances concernant l’impact des collisions routières sur la faune sauvage se fait par la participation d’un réseau d’observateurs dans la région. Chacun peut participer concrètement à ce suivi en notant précisément la localisation des cadavres de mammifères vus sur les routes de la région, et en saisissant ces informations sur http://www.faune-paca.org.