Oiseau victime du trafic routier - Photo Sarah GoliardAvec l’évolution sans cesse grandissante du parc automobile et l’extension du réseau routier, la petite ou grande faune sauvage se trouve de plus en plus menacée.

Les effets d’une infrastructure linéaire sur la faune sauvage sont multiples : perte d’habitat, dérangement, mortalité, effet barrière, etc. L’effet le plus visible est la destruction directe par collision avec un véhicule. Le nombre d’accidents mettant en cause des animaux sauvages a quintuplé en dix ans au niveau national.

Il semble donc important que les autorités et les collectivités prennent en compte, comme il se doit, l’impact sur la faune sauvage de toute nouvelle infrastructure routière censée entraîner un trafic important.

Chacun peut agir en transmettant les informations sur un animal victime d'une collision.