LPO PACA - Ligue pour la Protection des Oiseaux

Vous êtes ici : Accueil Protection Actualités Actualités engagements La centrale électrique à biomasse de l'entreprise E.ON, une menace pour les forêts méditerranéennes, du Canada et d'Ukraine !

La centrale électrique à biomasse de l'entreprise E.ON, une menace pour les forêts méditerranéennes, du Canada et d'Ukraine !

Centrale électrique à biomasse en Allemagne - Auteur SPBer CC By SA 3.0La grande centrale électrique à biomasse de l'entreprise E.ON, à Gardanne est un projet anti-écologique, car il faut aller chercher loin le bois lui servant de combustible. Pour faire fonctionner la centrale de Gardanne, qui doit être opérationnelle en 2014, E.ON a besoin de bois, de beaucoup de bois : entre 800 000 et 1 million de tonnes annuelles.

 

La menace est forte d'industrialiser la forêt dans les régions de Provence-Alpes-Côte d'Azur, de Rhône-Alpes et du Languedoc-Roussillon mais la majorité du combustible sera d'abord importée du Canada par bateau. L'État a conditionné son aide à 50% de l'approvisionnement en bois en provenance des régions voisines (périmètre de 400km). À l'horizon 2025, 100% de la ressource en bois devra être approvisionnée localement, soit 450 000 tonnes d'après E.ON.

 

Ce projet est aussi anti-économique. Car la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a accordé à la multinationale E.ON 900 millions d'euros provenant de nos factures d'électricité prévue pour les énergies renouvelables alors que le rendement de la chaudière prévue dans ce projet n'est que de 30%.

 

En conclusion, si l'entreprise E.ON clame haut et fort la « durabilité » de ses actions, elle ne fait pas mention d'une quelconque stratégie en la matière : aucune incitation à la gestion durable des coupes, aucun projet de plantation après-coup.

 

Aussi la LPO PACA est opposée à ce projet et invite ses membres à participer à la réunion d'information organisée par le «Collectif Vigilance Citoyenne sur le projet biomasse centrale de Provence» à Gardanne.

 

Réunon publique

Une réunion publique sera organisée le 27 novembre à 19h à la Salle Pierre Michel à Forcalquier. Entretemps il serait fortement souhaitable de lancer des collectifs dans les deux départements (04 et 05) concernés par les ZAP.

Tout ceux et celles qui voudraient participer à la création de tels collectifs peuvent contacter :

  • Nicholas Bell, Radio Zinzine et membre du Réseau pour les Alternatives Forestières (RAF), Limans (04), nicholas.bell@gmx.net
  • Etienne Decle, membre du RAF, Laragne (05), etienne.decle@wanadoo.fr

Contact Collectif Vigilance Citoyen de Gardanne : coll-vigilancecitoyen-biomassegardanne@laposte.net
Ecoutez l'émission de Radio Zinzine « Contre le délire d'E.On » :
http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SPX/2013/SPX20131024-ContreLeDelireDEon.mp3

Pour plus d'informations sur le RAF, consulter la page forêt sur le site : www.relier.info

Vous êtes ici : Accueil Protection Actualités Actualités engagements La centrale électrique à biomasse de l'entreprise E.ON, une menace pour les forêts méditerranéennes, du Canada et d'Ukraine !