Actualité

Les oiseaux d’eau hivernant en France en janvier 2016

Canard siffleur © Emile BarbeletteLancée en 1967, l'opération Wetlands International mobilise chaque année au mois de janvier des milliers d'ornithologues amateurs ou professionnels qui arpentent l'ensemble des zones humides d'Europe (baies, estuaires, zones humides littorales, plaines alluviales, fleuves, plans d'eau, marais, deltas et carrières en eau). La LPO tient à les remercier pour leur enthousiasme, leur assiduité et leur participation !

 

Cette enquête de science citoyenne coordonnée par la LPO est la plus ancienne qui existe en France ! Et pour cause, il s'agit cette anne de la 50e campagne du genre !

 

Au cours du comptage de janvier 2016, 1 137 057 anatidés et foulques ont été recensés sur 472 sites fonctionnels, soit une couverture de 90% des entités de comptages décrites. Ces effectifs marquent une relative stabilisation après une baisse sensible sur trois années consécutives.

 

La France accueille, pour les espèces suivantes, une forte proportion de l’effectif des régions biogéographiques concernées (>1%, critère Ramsar n°6 NW Europe et W Méditerranée) : le Canard souchet (20 sites), la Bernache cravant à ventre sombre (12 sites), le Canard chipeau (9 sites), le Tadorne de Belon (5 sites). Au titre de la convention de RAMSAR*, le critère d’importance internationale n°6 définit qu’un site qui accueillent régulièrement au moins 1% des individus de la population estimée d’une population biogéographique (NW Europe et Méditerranée) est un site d’importance internationale.

 

Par ailleurs, des effectifs relativement faibles des espèces suivantes ont été dénombrés : Canard pilet, Canard siffleur, Nette rousse, Fuligules milouin et milouinan, canards marins, Oie rieuse, Cygnes de Bewick et chanteur, bernaches. Tandis que les espèces suivantes ont progressé sensiblement par rapport à 2015 : Canard chipeau, souchet, Tadorne de belon, Fuligule nyroca, Harle bièvre, Oie des moissons, le Cygne tuberculé, Foulque macroule.

 

Enfin, vingt-cinq sites ont hébergé plus de 10 000 canards et foulques, totalisant 54,6% de l’effectif national compté, soit une proportion légèrement supérieure à celle de 2015 (53,4%) et de 2014 (52,8%), mais toujours sensiblement inférieure à celle de 2013 (59%). Trente-cinq sites ont atteint ou dépassé au moins un des seuils numériques des critères Ramsar fixant l’importance internationale des zones humides, soit un site de plus qu’en 2015. Ils ont tous accueilli plus de 1 % de la population biogéographique d’au moins une espèce et 10 d’entre eux hébergeaient plus de 20 000 anatidés et foulques (critère n° 5 de la Convention de Ramsar*).

 

*La convention de RAMSAR a pour mission « la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier »

 

Plus d’informations

En savoir plus sur le comptage des oiseaux d’eau

Plus de détails sur les résultats des comptages Wetlands 2016 par espèces

* Plus de détail sur la Convention de Ramsar

Contact : Clémence Gaudard (Coordinatrice Wetlands France) clemence.gaudard@lpo.fr

 

Source : https://www.lpo.fr/actualites/les-oiseaux-d-eau-hivernant-en-france-en-janvier-2016

Vous êtes ici : Accueil LPO PACA Toute l'actualité Actualité générale Les oiseaux d’eau hivernant en France en janvier 2016