Restez informé

Chantier Enedis conduit entre Saint Trinit et Saint Christol © Valérie BROLLOSur tout le territoire régional comme sur le plateau de Sault, Enedis collabore avec la LPO depuis plus de 10 ans pour diminuer l’impact de ces ouvrages sur les paysages et l’avifaune, les lignes électriques pouvant présenter un danger notamment pour les oiseaux de grande envergure comme le circaete. Enedis met en œuvre, dans les zones jugées à risque par les ornithologues, des dispositifs de protection.

Dans le cadre de sa politique de fiabilisation des ouvrages électriques et de protection de l'avifaune, Enedis sécurise la ligne électrique aérienne 20 000 volts qui alimente les villages de Saint Trinit et Saint Christol sur le plateau d'Albion dans le Vaucluse.
Enedis poursuit ces investissements pour améliorer le réseau aérien 20 000 volts (HTA) et le rendre plus fiable et plus respectueux de l'environnement. Ainsi, 404 000 euros seront consacrés à l’amélioration de la qualité de fourniture en électricité sur le plateau de Sault. Ce chantier de renouvellement du réseau électrique est réalisé en différentes phases. Il a débuté en mai 2018 et se terminera mi octobre 2018. Cet investissement de 404 000 € est entièrement financé par Enedis.

 

Le partenariat instauré entre Enedis et la LPO PACA vise à préserver la biodiversité.

Circaète jean-le-Blanc © jean-Marc RabbyAinsi le jeudi 12 juillet dernier, dans le cadre du chantier conduit entre Saint Trinit et Saint Christol, les élus locaux et partenaires présents, ont pu voir les dispositifs posés sur les lignes et pylônes, permettant aux oiseaux de se poser et de reprendre leur envol sans risque d’électrocution. Ces travaux d’un montant de 10 000 euros s’inscrivent pleinement dans l’engagement d’Enedis pour la protection de l’environnement et l’amélioration de la qualité de l’électricité.

Ainsi, outre l’amélioration de la qualité de la desserte en électricité du secteur par le remplacement d’ouvrages aériens devenus vétustes, ces travaux permettront de protéger des espèces de rapaces menacées comme le Circaète Jean-Le-Blanc.

Pour la protection de l’avifaune, les principales actions d’Enedis sur les réseaux existants consistent à désensibiliser des lignes par la pose de protections isolantes à proximité des supports, à mettre en place des tiges empêchant les oiseaux de se poser sur les supports ou les interrupteurs aériens mais aussi à utiliser des spirales sur les conducteurs, afin d’assurer une visibilité des lignes pour les oiseaux. Il est à noter que 95 % des réseaux moyenne tension sont désormais construits en technique souterraine donc sans impact sur l’avifaune.