Restez informé

Lire la suite...En autorisant la chasse à la glu, le prolongement de la chasse aux Oies cendrées en février et la chasse d’espèces menacées, la France manque à ses obligations de protection de l’avifaune au regard de la Directive Oiseaux.

Lire la suite...L’usage des pesticides de synthèse nuit fortement à la biodiversité et à la santé humaine. Pour cette raison, la « loi Labbé » a interdit leur utilisation aux collectivités depuis 2017, et aux particuliers depuis le 1er janvier 2019. Pourtant, 69 herbicides et insecticides de synthèse sont encore autorisés en France sur environ 20 millions d’hectares de zones non-agricoles, dont la plupart accueillent du public (forêts, terrains de sport, parcs et jardin, etc.) Pour la biodiversité et la santé humaine, nous demandons l’arrêt de l’usage des pesticides de synthèse sur toutes les zones non-agricoles.

Lire la suite...Par décision en date du 25 février 2019, le Conseil d’État a annulé les arrêtés du 27 juillet 2017 fixant les quotas de piégeage à la glu pour la saison de chasse 2017-2018 pour les départements des Alpes-Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse.

Lire la suite...Face à la complicité de l’Etat Français, la LPO porte plainte au niveau européen.

Lire la suite...Grâce aux dizaines de milliers d’entre vous qui se sont mobilisés en masse contre la prolongation de la chasse aux oies en février, la LPO a pour la douzième fois fait condamner l’Etat, décidément obstiné sur ce sujet. Merci à tous !

Lire la suite...Le Ministère prétend avoir analysé, en moins d'une semaine, les 52 000 contributions sur le site de la consultation publique pour établir son arrêté.

Lire la suite...Nos recommandations pour défendre la nature lors de la consultation lancée par le Gouvernement.

Lire la suite...Malgré leur protection depuis plus de 50 ans et la constante diminution de leurs populations, les petits passereaux de nos jardins continuent d'être tués par des méthodes d'un autre âge.

Lire la suite...Le rapporteur public rejette les requêtes du leader mondial sur le marché de la production d’alumines impliqué dans l’affaire du rejet des boues rouges en Méditerranée.

Lire la suite...Avant le 25 janvier 2019, dites non au projet d’arrêté visant à prolonger la chasse de ces espèces.