Restez informé

Lire la suite...Le 9 décembre de 11h à 13h, rassemblement devant la raffinerie de la Mède pour dire stop à l'huile de palme : ni dans nos assiettes ni dans les carburants. La raffinerie de la Mède mérite bien mal son appellation "bio-raffinerie", et sa reconversion laisse à désirer. Citoyens et associations dénoncent les impacts de ce projet.

Lire la suite...Dans un contexte d'évolution législative, FNE PACA et LPO PACA apportent un éclairage sur les enjeux, politiques et actions menées en faveur de la biodiversité en Région Sud - PACA.

Lire la suite...Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l'eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l'estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises.

Lire la suite...L’équivalent de 1 camion poubelle se déverse dans les océans chaque minute, 30 milliards de mégots en France se retrouvent dans la nature chaque année, 1 français sur 3 déclare jeter ses déchets par la fenètre de sa voiture.
Plages, bords de route, montagne, aucun site n’a été épargné par l’incivilité. Quelle solution ?

Lire la suite...La LPO vous invite à prendre part au mouvement le 8 septembre partout en France !

Lire la suite...La France a jusqu’au 30 août pour suspendre la chasse de cette espèce menacée comme lui a demandé la Commission européenne. Interpellez Nicolas Hulot !

Lire la suite...Participez sans plus attendre à la consultation pour dire non aux projets du Ministère de la transition écologique et solidaire !

Lire la suite...Un demi-million d’alouettes pourraient être tuées durant la prochaine saison de chasse en France !

Lire la suite...Total souhaite importer 300.000 tonnes d'huile de Palme en France comme agrocarburant. La déforestation en Asie est largement alimentée par l'exploitation des cultures d'huile de palme. Les volumes, la fréquence d'achememinement et l'impact écologique seront sans pareil dans l'histoire. La ministre Ségolène Royal avait autorisé cette importation ; la préfecture des Bouches-du-Rhône l'avait finalement validée en juin 2018. Des pétitions, la mobilisation des élus, des citoyens, des enquêtes publiques, voire du ministre Nicolas Hulot lui-même n'ont pas réussi à arrêter ce funeste projet. Les syndicats agricoles avaient même manifesté devant les raffineries en juin.

Lire la suite...La LPO vous invite à participer à la consultation avant le 31 juillet.