Port-Cros © Élise CougnencPort-Cros © Élise Cougnenc

Île de Port-Cros

Cœur du Parc national de Port-Cros

L'île de Port-Cros est une des trois îles d'Hyères. Elle se situe à 1,1 km à l'ouest de l'île du Levant et à 8,3 km au sud du cap Bénat, une pointe rocheuse du littoral de Bormes-les-Mimosas. L'île fait partie de la commune d'Hyères. Longue de 4,2 km sur 2,4 km dans sa plus grande largeur, son point le plus élevé est à 199 mètres d'altitude, point culminant de l'archipel. La présence de sources expliquent la richesse de sa végétation.

Cœur du Parc national de Port-Cros*, avec ses 30 km de sentiers balisés, l’île se découvre uniquement à pied. Lors de vos balades, vous pourrez y observer le Puffin de Scopoli, le Puffin Yelkouan, le Faucon pèlerin et le Monticole bleu.

La zone marine complète de manière essentielle (zones d'alimentation, constitution des " radeaux" d'oiseaux pélagiques avant d'accéder à terre) les fonctions assurées par les îles (reproduction). La zone marine est fréquentée en toutes saisons par de nombreux oiseaux marins.

Les fourrés sclérophylles et les forêts de chênes verts qui recouvrent la majeure partie de l'île constituent le milieu de prédilection de nombreuses autres espèces d'oiseaux, telles le Petit-duc scops, le Coucou-geai, l'Engoulevent d'Europe et la Fauvette pitchou. Les falaises, peu accessibles à l'homme, constituent un milieu propice à la nidification du Faucon pèlerin, du Martinet pâle, du Martinet à ventre blanc et du Monticole bleu.

 

Îlot de Bagaud

L'Île de Bagaud ou îlot de Bagaud est, avec ses 59 hectares, une des plus petites des îles d'Hyères. Proche de l'Île de Port-Cros et à quelques kilomètres de Porquerolles; l'île, qui est classée réserve intégrale de parc national, est actuellement inhabitée et interdite d'accès.

 

Conservation de la nature

Puffin yelkouan © Aurélien AudevardLa LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur en partenariat avec Le Parc national de Port-Cros y développent des actions de suivi et de protection de la biodiversité, avec notamment :

  • le suivi des Puffins yelkouan ;
  • le comptage Weatland international ;
  • les inventaires du Petit-duc scops ;
  • les inventaires des hirondelles ;
  • les inventaires des hétérocères et des coléoptères.