Les activités de loisir en milieu naturel se sont fortement développées et diversifiées depuis trois décennies. Randonnée, VTT, escalade, canyoning, rafting et canoë-kayak, parapente, saut à l’élastique, base jump, toutes ces activités sont pratiquées dans les gorges du Verdon. Elles lui donnent ainsi une image sportive dans un cadre de nature sauvage. Cependant, ces activités ont un impact sur l’environnement. Il est important de le quantifier et surtout de sensibiliser les acteurs concernés afin de mettre en place des mesures d’accompagnement appropriées.

Les voies d'escalade sensibles du Verdon

 

Vautour fauve sur une voie d'escalade © Grégory DelaunayLocalement, La LPO PACA s’est impliquée dans la concertation par des réunions et des rencontres sur le terrain avec les représentants de l’association Lei Lagramusas et de la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade (FFME). Parallèlement, le Parc naturel régional du Verdon a initié un schéma des activités de pleine nature afin de concilier pratiques sportives et respect de l’environnement, notamment en matière d'escalade. Suite au colloque de Digne d'octobre 2002, la LPO PACA s’investi davantage sur ces problématiques.

Depuis 2005, la LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur, le club d'escalade Lei Lagramusas et le Parc naturel régional du Verdon participent à l'information et la sensibilisation des grimpeurs sur la nidification du Vautour fauve et du Faucon pèlerin dans les gorges du Verdon.

La reproduction des vautours de la colonie du Verdon s’étale entre fin décembre et fin août, soit pour chaque couple de la ponte d’un œuf unique à l’envol du poussin. Il s’agit donc d’une période particulièrement sensible pour cette espèce rupestre. Mais les vacances scolaires d’avril et l’arrivée des beaux jours marquent également le début de la pratique de l’escalade.

Affichette au départ d'un rappel @ Sylvain HenriquetCertaines voies, dites sensibles, passent à proximité, voire à l’intérieur, des cavités de certains nids de Vautour fauve ou d’autres oiseaux rupestres comme le Faucon pèlerin. Il a ainsi été constaté depuis 2002 que le succès de reproduction dans les falaises sensibles est inférieur à la moyenne de la colonie, ce qui met en évidence un réel impact de l’escalade sur la reproduction du Vautour fauve.

Sachez qu’un seul passage de grimpeur peut provoquer la fuite du couveur et peut conduire à un échec de la nidification par l’abandon du nid entrainant la destruction de l’œuf ou la mort du poussin.

Les affichettes d’informations sont placées au sommet des voies sensibles ou au départ des rappels menant à ces voies. En 2021, 76 voies d’escalade sensibles concernent 39 nids de Vautour fauve. Nous vous prions donc de bien vouloir éviter de fréquenter ces voies de janvier à août afin de participer à la protection de cette espèce menacée en préservant sa tranquillité.

Les voies d'escalade sensibles du Verdon

 

Film de sensibilisation réalisé par Les Parcs naturels régionaux de la région Auvergne Rhône Alpes