Retrouvez ici une chronique que nous publions chaque samedi dans Var-Matin dédiée à une espèce animale, que vous pouvez observer, régulièrement ou moins, dans les salins d'Hyères, réserve ornithologique incroyablement riche.

Lire la suite...Ce limicole se nourrit principalement d'arthropodes, de mollusques et de crustacés. Il niche en Europe dans les prairies humides et les marais, et passe l'hiver principalement en Afrique, mais aussi en région méditerranéenne où il fréquente les estuaires et les marécages. Ainsi, il est fréquemment retrouvé en région Paca en période d’hivernage et lors de ses migrations. Nicheur peu commun en Paca, l'espèce se reproduit principalement en Camargue et sur le complexe de l'étang de Berre même si deux nichées ont été découvertes cette année sur la métropole toulonnaise, au sein des salins d'Hyères.

Lire la suite...Mi-papillon, mi-libellule, l'Ascalaphe loriot appartient au groupe des névroptères. C'est une espèce méditerranéenne qui affectionne les milieux ensoleillés tels que les étangs arrière-littoraux. On la retrouve régulièrement dans les Bouches-du-Rhône et dans le Var avec notamment plusieurs observations sur la métropole toulonnaise. Les adultes possèdent une grande agilité en vol, et chassent avec leurs mandibules acérées, de nombreuses proies telles que les mouches, les syrphes ou d’autres petits insectes.

Lire la suite...Migrateur partiel sur les îles et la frange littoral du sud de la France, la Fauvette mélanocéphale est une espèce héliophile. Elle se retrouve dans les habitats méditerranéens typiques tels que les garrigues, les maquis, les jardins ou les boisements clairs ; des milieux riches en arthropodes dont elle se nourrit. Très commune sur la métropole toulonnaise, dans le Var et la région Paca, elle reste cependant bien plus rare au dessus de 1000 mètres d’altitude.

Lire la suite...Avec une taille pouvant atteindre 50 à 70 mm, le Flambé est l’une des plus grandes espèces de papillon de jour d’Europe, présente en région PACA. Ses ailes postérieures caractérisées par des prolongements effilés appelés « queues » donnent au Flambé la forme aérodynamique d’un cerf-volant. L’adulte très territorial, pond principalement sur les arbres du genre Prunus (prunelier, amandier). La chenille est parfaitement mimétique avec sa coloration verte, ornée de lignes claires qui imitent à la perfection les nervures d’une feuille.

Lire la suite...Espèce principalement sédentaire en France, l’Alouette calandre possède une répartition s’étalant du Maghreb à la Mongolie, en passant par le sud de l’Europe. Insectivore en été et granivore en hiver, elle s’aide de son puissant bec pour fouiller le sol et chercher son alimentation. Considérée comme la plus grande Alouette de l’Europe de l’Ouest, elle niche uniquement dans la plaine sèche et caillouteuse de la Crau. Toutefois, certains individus se retrouvent, chaque année, en des endroits inhabituels comme les salins d’Hyères.

Lire la suite...Espèce migratrice, le Pipit à gorge rousse passe l'hiver de l'Afrique à l'Asie du sud-est et niche dans les espaces herbeux et embroussaillés de la toundra, au nord de l'Europe et de l'Asie. En halte migratoire, il apprécie les marais herbeux, les vasières, les dunes où il trouve de petits invertébrés, qui compose la majorité de son régime alimentaire. Cette année 2021 est particulièrement prolifique en observation, puisque de nombreux individus ont été notés sur la métropole toulonnaise et en région PACA.

Lire la suite...D’une longueur totale pouvant atteindre 40 cm (dont 2/3 pour la queue), le Lézard vert occidental appelé aussi Lézard à deux raies, est actif dès les premiers jours du printemps et jusqu’au milieu de l’automne. Les males sont reconnaissables à leur coloration vert vif et à leur gorge devenant bleue  turquoise en période de reproduction. Il affectionne particulièrement les lieux broussailleux et ensoleillés où il chasse les insectes nécessaires à son alimentation et où ils trouvent de nombreuses cachettes.

Lire la suite...De la taille d’un merle, le Cincle plongeur est un oiseau territorial et sédentaire qui fréquente les petits cours d’eau rapides et bien oxygénés. Sa technique de chasse est pour le moins surprenante : il plonge en utilisant ses ailes comme des pagaies, pour atteindre le fond des rivières sur lequel il se déplace en marchant à la recherche d’invertébrés aquatiques. Lors de ces immersions, les narines et les oreilles sont automatiquement fermées par une membrane, tout comme les yeux, ce qui lui assure une protection contre l’eau mais également une bonne vision subaquatique.

Lire la suite...Surnommée « Chouette aux yeux d’or » en raison de ses yeux jaunes cerclés de noir, la Chevêche est une petite chouette territoriale et sédentaire. Elle fréquente une grande variété de milieux ouverts, notamment agricoles où elle se nourrit principalement d’insectes et de quelques micromammifères à l’occasion. Elle ne construit pas de nid et pond directement ses œufs dans une cavité. La destruction des habitats (abattage des vieux arbres, urbanisation…) et les pollutions chimiques sont les principales menaces qui pèsent sur l’espèce.

Lire la suite...De son nom scientifique, Philaeus chrysops est une des plus belles araignées de Provence et le second plus grand Salticidé d'Europe avec une taille de 7-12mm ! Le mâle est très caractéristique, arborant du rouge vif sur son abdomen et des poils orange jaune sur les pattes antérieures (la coloration est toutefois variable).