Actualités

Opération de plantation de Pins cembro dans la RNR des Partias contribuant à la séquestration du dioxyde de carbone © Benjamin KaboucheLe changement climatique observé depuis environ 150 ans n’est pas la cause majeure de la dégradation récente de la biodiversité. Une étude récente menée sur plus de 8 000 espèces menacées selon la liste rouge de l’Union Internationale de Conservation de la Nature montre en effet que les causes largement dominantes de leur déclin actuel sont la surexploitation des espèces sur les continents comme dans les océans, l’agriculture, l’élevage, de nombreuses modifications des sols par la déforestation et l’urbanisation, et les espèces invasives (Maxwell et al., 2016).

Parc public arboré à Pélissanne © LPO PACALa Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur vient de lancer un appel à projet visant à soutenir la plantation d’arbres en ville. Dans le contexte de réchauffement climatique global attendu en zone méditerranéenne, les arbres ont, et vont avoir, une importance fondamentale de par les nombreux services écosystémiques qu’ils nous rendent (ombrage, rafraichissement, captation de carbone, production d’oxygène, purification de l’air, gestion des eaux pluviales...).

Mooc Nature for City LIFEEn cette période de confinement, la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur réouvre son MOOC Nature for City LIFE sur la nature en ville et l’adaptation au changement climatique session initiale.

Vulgarisation scientifique en RAP par Nicolas BudosNicolas Dubos est l'auteur d'une thèse sur l'influence du climat sur la taille corporelle des passereaux Français. A la suite du concours international de vulgarisation scientifique "Ma thèse en 180 secondes" il a proposé une nouvelle version musicale de son sujet à travers une courte vidéo de vulgarisation scientifique en rap ouvrant le sujet à tous les publics, notamment les plus jeunes.

Lac de Serre-Ponçon vu depuis la vallée de l'Ubaye © Sébastien GarciaLes changements climatiques vont profondément modifier la vie locale des Alpes du sud dans les années à venir. Il est important que les acteurs du territoire de la vallée de l’Ubaye anticipent ces changements et s’engagent à basculer dans la transition énergétique et écologique.

La santé face au changement climatique © Dana TentisLe changement climatique nous oblige à penser autrement nos modes de vie : favoriser les énergies renouvelables, reverdir nos centres-villes pour limiter les îlots de chaleur urbains, développer des modes de déplacement actifs non motorisés comme le vélo et la marche, repenser notre urbanisation en réintroduisant la nature, renouer avec des régimes alimentaires et des pratiques agricoles moins consommatrices d’eau et d’énergie…

Champ - PixabayUn rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) montre que l'agriculture, l'exploitation forestière et l'industrie agro-alimentaire sont responsables de plus d'un cinquième des émissions responsables du changement climatique, en remplaçant les environnements naturels par des plantations et des champs et en dégradant les habitats naturels restants tels que les forêts et les zones humides.

congres RNF Emmanuelle Wargon (c) vanessa fineLe 38ème Congrès des Réserves naturelles de France a eu lieu au Mônetier-les-Bains (Hautes-Alpes/PACA), du 5 au 8 juin 2019, organisé en partenariat par RNF et le Parc National des Ecrins. La LPO PACA, gestionnaire de 2 Réserves naturelles régionales (Partias et Gorges de Daluis), était bien sûr au rendez-vous !

Journée mondiale des zones humides 2019Chaque année, le 2 février, la Journée mondiale des zones humides commémore la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne. Des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l’occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier.

Les 26 et 27 janvier 2019, week-end d'actions pour le ClimatLes 26 & 27 janvier 2019, les Citoyens pour le Climat — en lien avec les partenaires et acteurs “climat” — lancent un 'Week-end d'actions pour le Climat', rejoignant ainsi la Belgique et l'Angleterre. Partout en France, les citoyens se mobilisent pour faire entendre leur voix et clamer très fort que la lutte contre la crise climatique doit être la priorité de l'Humanité.