Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Lire la suite...La Ligue pour la Protection des Oiseaux de la région PACA, relayée par son avocat, a obtenu une ordonnance du 11/01/16 du Juge des référés du Tribunal Administratif de Toulon qui suspend l'exécution de l'arrêté du Préfet du Var du 17/11/15 autorisant la destruction de 90 Grands cormorans sur la période 2015-2016 dans le département.

Lire la suite...Rendez-vous le 16 janvier 2016 place Bellecour à Lyon.

Malgré une diminution constatée en France en 2015 des populations de loups, les pouvoir publics ont augmenté le plafond de loups pouvant être abattus de 50% (24 loups en 2014-2015 contre 36 en 2015-2016), cédant ainsi aux pressions des lobbies agricoles et de la chasse.

Lire la suite...Le Conseil Supérieur de la Prévention des Risques Technologiques (CSPRT) a rendu un avis favorable au dépassement des valeurs légales de rejets de substances toxiques dans l’eau pendant 6 ans au lieu de 10. Altéo peut continuer à rejeter ses eaux chargées en métaux lourds... mais sous surveillance. Grace à la mobilisation de tous, et particulièrement de FNE PACA, ce délai a été ramené de 20 ans à 10 ans et maintenant à 6 ans .

Lire la suite...La COP 21 a promu la réduction des gaz à effet de serre dans les décennies à venir, la LPO PACA appelle d'ores et déjà les nouveaux élus du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur à s'orienter vers de nouveaux systèmes économiques "bas carbone" et à adapter leurs politiques publiques aux impacts du dérèglement climatique dès aujourd'hui.

Lire la suite...La LPO et son réseau BirdLife International se réjouissent qu’un accord sur le changement climatique ait pu être trouvé à Paris à l’occasion de cette 21ème COP : 196 « parties », par-delà leurs divergences, ont réussi à s’accorder pour mener ensemble le combat contre les bouleversements climatiques. Les négociations ont été très longues, difficiles et complexes. Elles ont permis d’aborder des questions fondamentales et de déployer une ambition pour la planète en intégrant le nécessaire financement.

La Présidente du WWF et les Présidents de la Fondation Nicolas Hulot, Surfrider, LPO et Humanité & Biodiversité viennent d’écrire solennellement au Premier Ministre. Ils lui demandent de respecter le terme de l’autorisation qui avait été accordée à la société Altéo jusqu’au 1er janvier 2016, de déverser ses rejets industriels dans la Méditerranée.

Lire la suite...Le matin du 9 novembre 2015, dès l’aube, Allain Bougrain Dubourg accompagné de militants de la LPO a une nouvelle fois dû intervenir sur le terrain dans les Landes pour dénoncer le braconnage des pinsons. Après les ortolans -également protégés par la Loi- un peu plus tôt dans la saison, c’est au tour des pinsons d’être massivement victimes de braconnage. Chaque année, ils sont entre 150 000 et 300 000 Pinsons des arbres et 30 000 à 50 000 Pinsons du Nord à être capturés et tués à des fins « culinaires » (en brochette) au mépris de la loi. La France fait partie du petit groupe des mauvais élèves de l’Europe aux côtés de la Grèce, la Croatie et l’Albanie. Des braconniers s’en sont violemment pris au Président de la LPO et son équipe.

Lire la suite...La LPO PACA a pris connaissance de l’enquête publique relative aux demandes des sociétés ALTEO GARDANNE et ALUMINIUM PECHINEY, permettant le rejet et le transport de matériaux liquides de Gardanne au canyon de Cassidagne. A ce titre, la LPO PACA a transmis sa position à Monsieur Jean-Pierre Ferrara, président de la Commission d'Enquête, à l’égard des documents proposés.

Lire la suite...Dès 9 heures du matin aujourd’hui, les équipes de la LPO et du CABS (Committee Against Bird Slaughter) sont, une fois encore, intervenues dans les Landes pour dénoncer le braconnage du Bruant ortolan qui sévit sur le territoire français.

Lire la suite...Un gigantesque projet commercial de 22.000 m² sur la commune du Muy, dans une zone écologique particulièrement sensible, a été annulé par le Conseil d'Etat le 4 avril 2015 à Paris. En cela, le Conseil d'Etat a suivi l'avis négatif du Ministère de l'Environnement. Les opposants à ce projet "pharaonique", la communauté d'agglomération Var Estérel Méditerranée et plusieurs associations locales, font valoir qu'eu égard à la qualité du site, l'impact paysagé d'un tel projet serait trop important. La LPO PACA a indiqué lors de l'enquête publique pour la révision du PLU, que le projet était situé dans un site naturel particulièrement sensible et en continuité de sites qui bénéficient de mesures de protection réglementaires (pSic Natura 2000 Val d'Argens et la ZNIEFF de Roquebrune).