Anax porte-selle © Marion FouchardDepuis le début du mois d’août, une libellule a totalement envahi le littoral de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Avec sa tache bleue caractéristique sur l’abdomen, l’Anax porte-selle est une espèce d’Afrique et de l’ouest d’Asie qui se déplace sur de longues distances à la recherche d’habitats favorables à sa reproduction. Elle rejoint notamment le bassin méditerranéen à la recherche de conditions de reproduction plus clémentes.

Anax empereur © Olivier ReisingerBonjour le monde !, c’est l’histoire d’un instant. L’instant où la vie survient. Et chaque épisode précieux de cette très grande série courte nous plonge dans l’intime du vivant qui devient être.

Les libellules sont particulièrement vulnérables lors de leur émergense. Oxygomphus © Benjamin KabouchePublié, il y a juste un an, l’atlas des libellules de Provence-Alpes-Côte d'Azur est venu concrétiser les efforts mutualisés de l'OPIE, de la LPO PACA et de la SFO. Au-delà de la description des espèces et de leur répartition, cet ouvrage a également dressé une synthèse des menaces qui impactent les odonates et leurs milieux.

Au centre Laurent Péru, Président de la SEF et de l’OPIE national, et à sa droite, le secrétaire général de la SEF Jean Raingeard, à sa gauche Michel Papazian président de l’OPIE Provence-Alpes-du-SudL'Atlas des libellules de Provence-Alpes-Côte d'Azur a été primé par la Société Entomologique de France, le 28 mars 2018, à l'occasion de l'Assemblée générale de cette vénérable institution !

images atlas libellulesCe samedi 06 janvier, à l’occasion du cycle de conférences annuelles organisées par la LPO PACA en partenariat avec la commune de Vitrolles, Gilles Viricel, Président de la LPO PACA, a réalisé une conférence présentant le premier Atlas des Libellules de la région PACA à la Médiathèque de Vitrolles.

Celui-ci est le fruit de la coopération de 3 associations : La LPO PACA, l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE) Provence-Alpes-du-Sud et la Société française d’Odonatologie (SfO). Il résulte du travail, sur plusieurs années, de près d’un millier de naturalistes qui ont patiemment récolté plus de 116 000 observations dans notre région.

atlas libellules google

Le vendredi 1 septembre 2017 à la Bibliothèque Pierre Vouland de Caumont sur Durance, a été présentée par un salarié de la LPO PACA la conférence "Les Libellules de PACA", qui fait suite à la sortie de l'Atlas des libellules de PACA, paru cette année aux éditions Biotope. Cette conférence inscrite dans le cycle mis en place par la bibliothèque "Parlons bien, parlons peu, parlons de libellules" et dans le cadre des animations financées par le Département de Vaucluse, a permis à la dizaine de participants de découvrir le monde merveilleux des odonates (nom scientifique désignant les libellules).

Conférence libellules au JMIPLe 18 août dernier à Mouans-Sartoux, les Jardins du Musée International de la Parfumerie (JMIP) à accueilli la LPO dans ses allées et autour de ses différents point d’eau : 2 bassins et une mare naturelle, aménagement écologique crée dans le cadre de la mise en refuge LPO du jardin. Le groupe constitué de plus de 30 curieux de la nature est parti à la découverte des libellules du site.

Atlas des libellules de PACAA l'occasion de la sortie du livre "Les libellules de Provence-Alpes-Côte d'Azur" un blog consacré à l'ouvrage a été créé. Cet ouvrage grand format se situe entre le beau livre documentaire et l'atlas. C'est le fruit d'un long travail et d'une collaboration de près de mille contributeurs qui ont participé à la collecte de données, cumulant ainsi plus de 116 000 données. Consultez le blog pour en savoir plus.

Atlas des libellules de Provence-Alpes-Côte d'AzurLes libellules comptent parmi les insectes les plus appréciés du grand public. Ce sont aussi de formidables indicateurs de l’état de santé de nos zones humides, des milieux aujourd’hui très menacés par les activités humaines.

Atlas des libellules de PACACet ouvrage grand format se situe entre le beau livre documentaire et l'atlas. C'est le fruit d'un long travail et d'une collaboration de près de mille contributeurs qui ont participé à la collecte de données, cumulant ainsi plus de 116 000 données.