Bécasse des bois © Norbert ChardonOn ne la voit jamais et pourtant elle hiverne régulièrement sur le littoral méditerranéen. C’est courant septembre que les bécasses quittent le nord de l’Europe et la Sibérie pour entreprendre une longue migration qui les mènera jusqu’aux forêts varoises. De belle taille, c’est un limicole essentiellement forestier. Le jour, elle se repose dans les bois et les taillis, et la journée elle gagne les champs, les prairies et/ou les vignes pour se nourrir. La bécasse mange presque exclusivement des vers de terre (à environ 80%), le reste étant constitué de larves, de myriapodes et d’imagos d’insectes.

Son plumage est magnifique. Les tons marrons, roux voire mordorés de sa robe émerveille par sa richesse et la complexité des dessins. Elle lui assure un camouflage parfait dans les sousbois.

C’est une espèce fidèle à son territoire de reproduction mais aussi d’hivernage. Il devient malheureusement rare de faire une observation de bécasse, la discrétion de l’espèce, son caractère nocturne et les tendances très fluctuantes dans ses populations, en font un oiseau particulièrement difficile à croiser.

Pour en savoir plus : https://www.oiseaux.net/oiseaux/becasse.des.bois.html