Héron pourpre © Aurélien AudevardMigrateur transsaharien, il est temps pour le Héron pourpré de rejoindre ses sites de reproduction européen. Inféodée aux roselières où il niche en colonie, ses doigts, plus longs que les autres hérons, lui permettent de marcher sur la végétation aquatique. C’est un pêcheur, qui se nourrit de petits poissons, d’amphibiens ou d’invertébrés aquatiques. De par ses exigences écologiques très particulières, Il est une espèce classée « en danger » dans la région Sud.

En savoir plus : https://www.oiseaux.net/oiseaux/heron.pourpre.html