Morio © Norbert ChardonGrand papillon de jour, le Morio fréquente les milieux boisés, tels que les forêts alluviales et les ripisylves de la région. Espèce migratrice dans le nord de son aire de répartition, certains individus passent l’hiver à l’état adulte dans des tas de bois ou des trous d’arbres et peuvent ainsi vivre près d’un an. Il ne visite que rarement les fleurs, préférant se nourrir de la sève issue des plaies des arbres ou du sucre des fruits très mûrs. Territoriaux, les mâles se posent sur des perchoirs à l’affût des femelles pour la reproduction.